Aloe arborescens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aloe arborescens en fleur

Aloe arborescens parfois appelé aloès candélabre est une espèce de la famille des aloès, originaire du sud de l'Afrique.

Cette variété grande cousine de l’aloe vera possède les mêmes propriétés mais en beaucoup plus actives. Elle est cependant moins connue en raison d'une maturité plus lente, en effet la plante doit avoir au minimum 5 ans d’âge et avoir fleuri au moins une fois avant de pouvoir être cueillie, dans le cas où l’on souhaite la consommer. Elle offre donc un rendement agricole plus faible que sa grande cousine l'aloe vera..

Cette espèce est également populaire dans les jardins et a récemment été étudiée pour son utilisation médicale.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'aloe arborescens est étudié et utilisé depuis l'Antiquité par de nombreuses civilisations telles que les civilisations grecques et égyptiennes qui ont rapidement reconnu les multiples vertus de cette plante. On le retrouve sur d'anciennes peintures et tablettes antiques et il semblerait qu'il était utilisée lors des momifications par les égyptiens en raison de sa faculté à conserver l'organisme. De même, nombre d'écrits de grands médecins ou d'illustres savants, de l'Antiquité à nos jours, vantent ses effets salutaires : Hippocrate, Aristote, Celsius, Dioscoride, Pline l'Ancien, Galien, Paracelse, Larrey, Filatov, et bien d'autres.

En 1820, la pharmacopée officielle des États-Unis mentionne les propriétés laxatives de l’aloès, qui fait partie de diverses préparations pharmaceutiques décrites dans le détail. En 1935, lorsqu'un groupe de médecins s'en sert pour traiter des brûlures causées par les rayons X, on assiste à un regain d'intérêt pour l'emploi topique du gel, qui fait alors une entrée remarquée dans le monde des produits cosmétiques et dermatologiques.

L’aloe arborescens a eu du succès en Amérique, depuis que les scientifiques ont pu constater que la plupart des survivants des attaques d’Hiroshima et de Nagasaki, étaient ceux qui avaient soigné leur peau avec un gel à l’aloe arborescens et avaient bu un jus préparé de façon spécifique. Le nombre de cancers de la peau chez les Japonais était inférieur au pronostic probable lors d’une attaque nucléaire d’une telle envergure.

Description[modifier | modifier le code]

C'est une plante vivace pouvant atteindre 5 m de haut, qui peut être cultivée au soleil ou à demi-ombre. Elle gèle à -4 °C.

Les feuilles possèdent de petits picots le long de ses bords. Les fleurs sont disposées en grappes, et sont généralement de couleur rouge / orange vif. L'aloe arborescens est souvent méconnue des populations, comparé à sa grande cousine, l'aloe vera. Cependant un père franciscain, le Père Romano Zago, lui a dédié un livre qui retrace ses recherches dans le monde entier, et fait découvrir la plante, à travers de nombreux témoignages.

Localisation[modifier | modifier le code]

L’aloe arborescens est populaire dans la partie sud-est de l’Afrique australe. Plus précisément, cela comprend l’Afrique du Sud, le Malawi, le Mozambique et le Zimbabwe. Bien que l’aloe arborescens s’adapte à de nombreux types d’habitats, son habitat naturel se compose généralement de régions montagneuses.

Étude scientifique[modifier | modifier le code]

Publication scientifique : Une étude a été planifiée sur 240 patients atteints de tumeurs solides métastatiques qui ont été choisis au hasard pour recevoir une chimiothérapie avec et sans aloe arborescens.

Au final, le pourcentage à la fois des régressions objectives tumorales et de la stabilisation de la maladie a significativement plus augmenté chez les patients traités de manière concomitante avec l’aloès que chez ceux traités en chimiothérapie uniquement, autant que le pourcentage de survie des patients à trois ans.

Cette étude semble suggérer que l’aloe arborescens peut être associé avec succès à une chimiothérapie pour augmenter son efficacité à la fois en termes de régression de la maladie et en espérance de vie.

Son activité anti-cancer est elle due à trois mécanisme principaux basés sur des effets antiprolifératifs, immuno-stimulateurs et antioxydants.

REFERENCES : PAOLO LISSONI (1) , FRANCO ROVELLI (1), FERNANDO BRIVIO (2), ROMANO ZAGO (3), MASSIMO COLCIAGO (4), GIUSEPPINA MESSINA (1), ADELIO MORA (1), GIORGIO PORRO (1) 1 Division of Radiation Oncology, 2 Division of sugery, St Gerardo Hospital, Monza, Milan ; 3 Aloe foundation, Isernia ; 4 INRCA Laboratory of analysis, Lecco, Italy.

Composition[modifier | modifier le code]

Pour cent grammes de feuilles : 7% de proteines 2% de lipides 22% de ceneri total des mineraux de la plante 70% d’hydrates de carbone, comprenant nombre de glucides simples et complexes.

Monosaccharide : Glucides simples Glucose et magnésium de 10% à 25%

  • Les vitamines: Vitamine B1, vitamine B2, vitamine B3, vitamine B6, vitamine C (ascorbique) Acide Folico(composant de l’ADN) vitamine B12, Colina : neuro transmetteur, vitamine Loposolubil vitamine A, vitamine E.
  • Les sels minéraux et Oligo-éléments: Sodium, Potassium, Calcium, Magnésium, Manganèse, Fer, Cuivre, Zinc, Chrome, Cobalt.

Ces éléments gouvernent la sécrétion d'eau, la contraction des muscles, la stimulation des nerfs, les constituants de l'ossature, des dents, des hormones et des enzymes, se perdent lors de diarrhées ainsi que de transpiration intense et doivent être substitués. Les éléments traces, les sels minéraux et les vitamines doivent toujours être contenus dans un rapport équilibré, ce qui est le cas dans les produits naturels comme le suc aloès. De plus en plus homéopathes et médecins sont d'avis que le corps absorbe ces éléments mieux sous forme de moyens naturels au lieu de produits synthétiques.

  • Les polysaccharides: Silicium, glucoside, arabinose, acide uronique, gluconate, emicellulosa, cellulose, pectine, arabinogallatini Acide Aloetico : action antibiotique naturelle Acide Cinnamico : anti bactérien et antigerme (salmonelle, streptocoques et staphylocoques) Acide Crisophanico : Agent dépuratif, diurétique et laxatif Aleomida : anti cancérigène.

Ils ont des propriétés anti-inflammatoires, stimulent la formation de lymphocytes et de fibroblastes dans la peau et dans le tissu conjonctif (cicatrisation). De plus, la prolifération de bactéries et champignons néfastes est freinée. En outre, on a observé un effet anti-œdémateux des polysaccharides sur l'homme, dû probablement à leur capacité de retenir de l'eau.

  • L’acemannan : Polysaccharides complexes survenant uniquement chez l'aloès, le ginseng, les champignons shiitake, la poudre de cartilage de requin, l'astragale (herbe chinoise) et l'eleutheracoccus.

Jusqu’à la puberté il se forme seul dans le corps. Après cette période de croissance, il est nécessaire de compléter son alimentation avec cette substance (voir DHEA) L'acemannan renforce le système immunitaire en activant des phagocytes, des anticorps et des cellules tueuses. En outre, cette substance facilite la désagrégation de protéines étrangères, lesquelles sont souvent à l'origine d'allergies, dans le gros intestin. Cette fonction est un point central du renforcement du système immunitaire du noyau cellulaire. L'acemannan protège les globules blancs.

  • Les Enzymes: Bradykinésie, Catalinité, Acides aminés.

Propriétés thérapeutiques[modifier | modifier le code]

  • Anti oxydante
  • Anti vieillissement
  • Anti bactérienne
  • Anti mycosique
  • Anti virale
  • Anti inflammatoire et anti douleur
  • Cicatrisante
  • Stimulent du système épithélial
  • Immunomodulateur
  • Régulateur de hypoglycémie, diabète
  • Anti Cancer (actif contre cellules cancéreuses et précancéreuses (études in vitro et sur l'animal), Cancer du poumon et de la plèvre, cancer du colon, de l'estomac, du foie...etc.
  • Régulateur de l'appareil digestif
  • Régulateur de l'appareil circulatoire
  • Affections cutanées
  • Elimination des toxines
  • Rhumatismes, Candida albican, herpes
  • Stimulant de l'appareil immunitaire (en cas de chimiothérapie)
  • Appareil respiratoire (poumons et bronches)

Culture[modifier | modifier le code]

L’aloe arborescens est valorisé par les jardiniers, dans les pays chauds, pour ses qualités architecturales, ses feuilles vertes succulentes, ses grandes fleurs vibrantes de couleur et sa floraison hivernale. Le doux nectar attire les oiseaux, les papillons et les abeilles.

Synonymes[modifier | modifier le code]

  • Aloe arborea Medik.
  • Aloe arborescens var. frutescens (Salm-Dyck) Link
  • Aloe arborescens var. milleri A.Berger in H.G.A.Engler
  • Aloe arborescens var. natalensis (J.M.Wood & M.S.Evans) A.Berger en H.G.A.Engler
  • Aloe arborescens var. pachythyrsa A.Berger en H.G.A.Engler
  • Aloe frutescens Salm-Dyck
  • Aloe fruticosa Lam.
  • Aloe natalensis J.M.Wood & M.S.Evans
  • Aloe perfoliata var. arborescens (Mill.) Aiton
  • Aloe perfoliata var. eta
  • Catevala arborescens Medik.

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :