Alnus rubra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Alnus rubra, l'Aulne rouge, est une espèce d'arbre à feuilles caduques de la famille des Betulaceae. Elle est originaire de la côte ouest de l’Amérique du Nord. Son nom provient de la couleur rouge que peut prendre son écorce une fois entaillée.

Habitat[modifier | modifier le code]

La zone d’extension de l'espèce s’étend du sud-ouest de l’Alaska jusqu’au centre de la Californie. En général, elle ne s’éloigne pas à plus de 200 km par rapport à la côte Pacifique, à l'exception de l’État de Washington, puisque l'espèce s'étend jusqu’en Idaho.

Description[modifier | modifier le code]

Branche fendue montrant la couleur rougeâtre de l’écorce.

Avec des hauteurs comprises entre 20 et 35 mètres, il s’agit de l’espèce d'aulnes la plus grande. Son écorce est grise et devient rouge une fois entaillée. Les feuilles sont ovales (7 à 15 cm) et de couleurs vertes. En automne, la couleur des feuilles vire au jaune. L'inflorescence mâle laisse pendre des chatons rougeâtres de 10 à 15 cm de long dès le printemps. La partie femelle est plus petite et laisse apparaître des pseudo-cônes lignifiés de 2 à 3 cm de long. Les semences se développent à l’intérieur du pseudo-cône avant de se libérer en automne.

Au nord, les aulnes rouges poussent un peu partout, dans toutes les régions humides. Au sud, ils se limitent aux zones bordant les cours d’eau et les marais. On trouve l'espèce accompagnée du sapin de Douglas (Pseudotsuga menziesii), de la pruche de l'Ouest, du sapin de Vancouver (Abies grandis), du Thuya géant de Californie (Thuja plicata), de l'épicéa de Sitka (Picea sitchensis) et de l'érable à grandes feuilles (Acer macrophyllum).

Au sud, il est remplacé par un aulne blanc, Alnus rhombifolia et dans les régions montagneuses par un aulne vert, Alnus viridis ou par l’aulne des montagnes Alnus incana. Dans les zones humides, il s’agit d’un des premiers arbres à coloniser les zones dégagées. Il améliore la qualité du sol (fixation de l’azote et production de nitrate) et permet ensuite à d’autres espèces de prendre place. Les fruits de l’aulne sont très importantes pour nourrir la faune locale. Les castors se nourrissent de son écorce.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Forêt d’Aulnes rouges, pruches de l’ouest et d’érables à grandes feuilles.

Les Amérindiens utilisaient l’écorce de l’aulne rouge pour soigner des irritations causées par des insectes ou des plantes toxiques au toucher. Les pieds noirs utilisaient son écorce pour en faire une infusion pour guérir des désordres lymphatiques et pour la tuberculose. L’arbre contient de la bétuline et de la lupeole qui ont un effet positif contre les tumeurs[1].

Il s’agit d’un arbre important pour les forêts car sa pousse rapide permet de stabiliser les terrains où les arbres ont été enlevés. Ses feuilles mortes améliorent la qualité du sol. Son bois n’est pas de qualité ni durable mais il est toutefois employé pour sa facilité de travail.

Synonyme[modifier | modifier le code]

  • Alnus oregona Nutt.

Liens externes de références[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Edible and Medicinal Plants of the West, Gregory L. Tilford, ISBN 0-87842-359-1

Sur les autres projets Wikimedia :