Alliance pour le progrès et la justice / Jëf-Jël

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Politique au Sénégal
Image illustrative de l'article Alliance pour le progrès et la justice / Jëf-Jël

L'Alliance Jëf-Jël (A.Jëf-Jël) est un parti politique sénégalais,


Signification de l'expression Jëf-Jël[modifier | modifier le code]

En wolof, Jëf-Jël est une expression proverbiale[1].


Histoire[modifier | modifier le code]

Le parti existe depuis 1998 et a été officiellement reconnu le 3 février 2000.


Le président du parti, Talla Sylla est (décembre 2010) hors du Sénégal[2].

ET actuellement Mousli DIAKHATE est le député de Jëf-Jël à l'assemblée nationale .Présidente des femmes du Jëf-Jël, Mously Diakhaté Khouma est le seul député élu sur la liste de cette formation politique lors des dernières législatives. Commerçante, elle a rejoint le Jëf-Jël à sa création en 1998.


Lors des élections législatives de 2001, il remporte 15 048 voix, soit 0,8 %, donc un siège sur les 120 que compte alors l'Assemblée nationale du Sénégal. C'est Talla Sylla qui accède à la députation.

Orientation[modifier | modifier le code]

C'est un parti de centre-gauche.

Il a pour objectifs explicites « la conquête démocratique du pouvoir et l’édification d’une société démocratique et développée pour la mise en place d’un régime parlementaire ; l’instauration d’une démocratie moderne, respectueuse des droits de l’homme et de la volonté populaire ».

Symboles[modifier | modifier le code]

La clef. Sa couleur est le gris.


Organisation[modifier | modifier le code]

Son siège se trouve à Dakar.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Alan J. Day, Political Parties of the World, John Harper Publishing, 2001, 720 p. (ISBN 095362787X)
  • (fr) Les Cahiers de l'alternance, Fondation Konrad Adenauer-CESTI, Dakar, 2001

Liens externes[modifier | modifier le code]