Allez les Verts !

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Allez les verts)
Aller à : navigation, rechercher

Allez les Verts
Les Supporters - Allez les Verts !

Single par Monty
Face A Allez les Verts
Face B Allez les Verts (instrumental)[1]
Sortie 1976
Enregistré 1976
Durée 3 min. 26
Genre Disco
Format Vinyle
Auteur-compositeur Monty
Jean-Louis D’Onorio[1]
Label Disques Monty
Phonogram
Série Parade[1]

Allez les Verts !, officiellement Les Supporters - Allez les Verts !, est une chanson écrite par Jacques Bulostin dit Monty en 1976. Hommage aux exploits du club de football de Saint-Étienne, l'ASSE, cette chanson est devenue l'hymne du club.

Contexte[modifier | modifier le code]

Au milieu des années 1970, l'AS Saint-Étienne est au sommet. Dominateurs en championnat avec neuf titres (plus cinq Coupes de France), les Stéphanois rayonnent aussi en Europe. En 1975, ils parviennent en demi-finales de Coupe d'Europe des Clubs Champions, la plus prestigieuse compétition interclubs du continent (C1, ancêtre de l'actuelle Ligue des champions de l'UEFA). De grands espoirs reposent donc l'année suivante, face au Bayern Munich, double tenant du titre et vainqueur de l'ASSE la saison précédente.

Monty n'est pas originaire de Saint-Étienne, mais de la région Centre.

Mélodie[modifier | modifier le code]

Parue alors que la vague disco s'apprête à déferler, Allez les Verts ! porte quelques marques de cette époque. La chanson ouvre et se termine sur une clameur de supporteurs, la rendant plus vivante (conditions live). Les chœurs, battements de main, basse monotone et guitare « psychédélique », datent cet enregistrement.

Legs[modifier | modifier le code]

Le concept de chanson de supporters a été dupliqué, notamment à l'équipe nationale (Allez les Bleus !). La composition de Monty a été reprise quelques mois après sa sortie par le trompettiste Jean-Claude Borelly.

Du fait de la grande popularité de la chanson dans la région stéphanoise, les enfants apprenent souvent très jeunes les paroles, parfois à l'école. Si bien que certains sont capables de réciter les couplets sans être forcément intéressés par le jeu, ni même avoir mis les pieds au stade Geoffroy-Guichard.

La chanson ayant eu un écho national, des interlocuteurs d'autres régions sont tout aussi habiles à entonner spontanément le refrain : « Allez ! Qui c'est les plus forts ? Évidemment, c'est les Verts ! »

Le 25 septembre 2010, jour du 100e derby rhônalpin, tandis que les Verts occupaient la première place du classement de Ligue 1 et l'Olympique lyonnais la 17e, le journal L'Équipe titra : « Qui c'est les plus forts ? ». Le lendemain, célébrant la première victoire de Saint-Étienne sur l'OL depuis 16 ans, le journal put titrer : « Évidemment, c'est les Verts ».

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (fr) « Allez les Verts 1976 », sur Encyclopédisque.fr,‎ consulté le 19 juin 2012