Allemagne, mère blafarde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Allemagne, mère blafarde (titre original : Deutschland, bleiche Mutter) est un film allemand réalisé par Helma Sanders-Brahms et sorti en 1980.

Synopsis[modifier | modifier le code]

La chronique d'un couple allemand entre 1938 et 1950. Hans est envoyé sur le front polonais et Lene accouche, seule, d'une fille, Anna. Exode, souffrances, ruines et lutte pour la survie dans l' Allemagne de la défaite et de la reconstruction. Hans survit à la guerre, mais Lene, atteinte de paralysie faciale, ne peut plus communiquer.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Sous un titre emprunté à un célèbre poème de Bertolt Brecht[1], le film d' Helma Sanders-Brahms est une chronique « en partie fondée sur les souvenirs que l'auteur a conservés de sa mère, durant l'époque nazie et l'immédiat après-guerre. De tous ses films, c'est celui dont le lyrisme est le mieux contenu et qui reflète le mieux les rapports entre l'histoire et une destinée individuelle. »[2].
  • Une mise en scène d'une grande simplicité - Helma Sanders-Brahms a été formé à l'école du reportage - juxtapose des événements historiques exceptionnels et l'existence au quotidien d'une mère très ordinaire, celle de la narratrice. « C'est le choc entre ces deux modes d'appréhension de l'Histoire qui fait la force de ce film. [...] Autant qu'une condamnation du nazisme, Allemagne, mère blafarde est une invitation à réfléchir sur le rapport des petites gens à l'Histoire, et leurs possibilités de l'infléchir. »[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Allemagne : Ô Allemagne, mère blafarde !/Comment tes fils t'ont-ils traitée/Pour que tu deviennes la risée ou l'épouvantail des autres peuples...
  2. in: Dictionnaire du cinéma, Éditions Larousse
  3. Émile Breton in: Dictionnaire des films, Microcosme/Seuil, 1990

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]