Allan Louisy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Louisy.

Allan Louisy a été Premier ministre de Sainte-Lucie de 1979 à 1981.

Biographie[modifier | modifier le code]

Allan Louisy a tout d’abord été greffier à la Cour Suprême puis juge suppléant (1946-50), puis juge senior à Antigua (1951-54), puis procureur de la couronne à Montserrat (1954-55) avant de devenir celui de l’île Dominique (1956-58). Sa carrière le mena par la suite en Jamaïque, où il fut juge résident, puis juge à la Cour d’appel et Suprême jusqu’en 1964.

Sa carrière politique débuta en octobre 1973 (peu de temps après s’être retiré du poste de juge à la Cour d’Appel) quand il se joignit au St Lucia Labour Party (SLP, Parti travailliste) alors dans l’opposition. C’est une époque de crise interne pour ce parti, alors que celui-ci est divisé sur le chapitre du leadership. Louisy se présenta comme médiateur, afin de réunir les fractions à cohabiter, seulement à quelques mois des élections générales. Il y négocia l’admission de nouvelles têtes politiques au sein de ce parti farouchement conservateur et put ainsi redorer le blason du SLP, depuis longtemps terni en raison des crises internes largement médiatisées. Lors des élections de mai 1974, il se présenta sous la bannière du SLP pour représenter son village natal de Laborie à l’Assemblée nationale. Le SLP perdit par sept sièges contre dix aux mains du United Workers Party (UWP), mais permit à Louisy d’obtenir le titre de chef l’opposition dans ce nouveau Parlement. Deux ans plus tard, les conflits de leadership au sein du SLP n’étant toujours pas résolus, une convention nationale sera organisée afin de décider une fois pour toutes d’un chef de parti, convention qui verra Louisy en sortir grand gagnant.

Les élections de 1979 le feront premier ministre après que l’UWP perdit lamentablement celles-ci après avoir été pendant 16 ans au pouvoir sous le leadership de John Compton. Son gouvernement sera de courte durée, mais pourra mettre en place la National Commercial Bank et la Banque de développement de Sainte-Lucie en plus d’abolir plusieurs contraintes financières dans le domaine de la santé.

Louisy se retira en 1981 et retourna dans la pratique privée du droit. Il est décédé le 2 mars 2011 à l’âge de 94 ans.