Allaines (Somme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Allaines.
Allaines
Mairie.
Mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Picardie
Département Somme
Arrondissement Péronne
Canton Péronne
Intercommunalité Communauté de communes de la Haute Somme
Maire
Mandat
Étienne Deffontaines
2014-2020
Code postal 80200
Code commune 80017
Démographie
Population
municipale
418 hab. (2011)
Densité 50 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 57′ 45″ N 2° 56′ 44″ E / 49.9625, 2.945649° 57′ 45″ Nord 2° 56′ 44″ Est / 49.9625, 2.9456  
Altitude Min. 47 m – Max. 136 m
Superficie 8,36 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Allaines

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Allaines

Allaines est une commune française, située dans le département de la Somme, en région Picardie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village se situe dans la vallée de la Tortille, petit affluent de la Somme[1]'[2].

À deux kilomètres du chef-lieu, se trouve le hameau de Feuillancourt qui compte 122 habitants en 1898[1].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Allaines
Moislains et
Mesnil-Martinsart
Cléry-sur-Somme et
Bouchavesnes-Bergen
Allaines Aizecourt-le-Haut et
Bussu
Péronne/Mont-Saint-Quentin

Toponymie[modifier | modifier le code]

L'origine du nom du village pourrait être liée aux Alains, barbares qui causèrent d'affreux ravages en 407[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

De grande quantités de vases gallo-romains ont été trouvées dans le sol, près du chemin dit « voie romaine », menant de Soissons à Sangatte, près de Boulogne-sur-Mer[1].

Allaines serait le Vicus Helena où les Romains d'Aetius furent vainqueurs des Francs de Clodion le Chevelu en 448[1].

À l'époque des Templiers, des souterrains ont été creusés sous l'église actuelle et dans le « rideau » du moulin[1].

En 1653, de nombreuses escarmouches ont lieu entre les Espagnols et les troupes de M. le maréchal de la Ferté. Les ossements souvent remontés au lieu-dit la terre des Tombes attestent de ces combats meurtriers[1].

À la Révolution, les moines de l'abbaye du Mont-Saint-Quentin possédaient une grande partie des terres du village[1].

1849 : Comme dans toutes les communes de France, la population masculine majeure put, pour la première fois, aller voter grâce à l'instauration du suffrage universel. Voici la répartition (en nombre) de quelques-uns des patronymes des 334 électeurs[3],[4]

Baillet Bellier Bernard Caron Choquet Delachambre Maison Mourette Sené Théry
5 12 3 6 5 14 10 6 8 5

En 1870, lors du siège de Péronne, l'armée prussienne de Von Goeben est venue se reformer à Allaines, dans la vallée de la Tortille pour ensuite se diriger vers Saint-Quentin, après avoir été battue par le général Faidherbe[1].

L'extraction minière de phosphates s'est terminée en 1895, après avoir procuré des revenus conséquents dans le village[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
1844   Bricourt    
mars 2001 en cours
(au 6 mai 2014)
Etienne Deffontaines UMP réélu pour le mandat 2014-2020[5],[6]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 418 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
888 898 876 840 940 985 978 983 1 003
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
954 918 899 920 701 657 665 688 642
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
621 573 573 457 530 413 402 376 399
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
348 376 375 465 429 395 428 430 424
2011 - - - - - - - -
418 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2004[8].)
Histogramme de l'évolution démographique


Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Paul.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

C. Boulanger, Monographie du village d'Allaines, Paris, Leroux, 1903, 202 pages, 23 pl.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j Notice géographique et historique réalisée par M. Magnier, instituteur à Allaines, 1898, Archives départementales de la Somme, Amiens.
  2. http://archives.somme.fr/ark:/58483/a011261413545HZ4nox/1/1
  3. Liste électorale d'Allaines, Archives Départementales de la Somme, Amiens, 1849
  4. http://archives.somme.fr/ark:/58483/a011335439675ngU9l3/1/1
  5. « Liste des maires de la Somme », sur http://www.somme.pref.gouv.fr,‎ 9 juin 2008 (consulté le 12 juillet 2008)
  6. « Liste des maires de la Somme » [PDF], Liste des élus du département de la Somme, Préfecture de la Somme,‎ 6 mai 2014 (consulté le 9 juin 2014)
  7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011