Allah Thérèse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Allah Thérèse, originaire du village de Gbofia dans la sous-préfecture de Toumodi (centre de la Côte d'Ivoire), est une chanteuse traditionnelle qui forme un duo musical avec l'accordéoniste N'Goran la loi, son mari originaire de Konankokorekro, village situé à une vingtaine de km de Toumodi[1]

Portant toujours la même coiffure appelée “Akôrou Koffié” qui signifie en Baoulé, sa langue, “la femme de l'araignée”, elle est dans son village lead vocal d’un genre musical local dénommé Agbirô lorsqu'elle rencontre et se lie, dans les années cinquante, à l'occasion de manifestations funéraires, à N'Goran la loi, lui aussi lead vocal du même genre dans son propre village[2]. Depuis 1956, date à laquelle ils produisent leur première œuvre "Ahoumo N`Seli", Allah Thérèse et son mari se produisent ensemble, l'une chantant et l'autre l'accompagnant à l'accordéon.

Aujourd`hui, le couple totalise six albums dont le dernier "Doumi" a été réalisé en 2005.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Allah Therèse et N’goran La Loi : “Houphouët était tout pour nous”
  2. Allah Thérèse, Chansonnière baoulé : “32 ans de chanson, j’ai été grugée”

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]