All the Boys Love Mandy Lane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

All the Boys Love Mandy Lane

Titre original All the Boys Love Mandy Lane
Réalisation Jonathan Levine
Scénario Jacob Foreman
Acteurs principaux
Sociétés de production Occupant Films
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Thriller
Horreur
Sortie 2006
Durée 90 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

All the Boys Love Mandy Lane[N 1] est un film américain réalisé par Jonathan Levine en 2006.

Présenté dans de nombreux festivals entre septembre 2006 et janvier 2008, il est sorti en salles le 15 février 2008 au Royaume-Uni et directement en vidéo en France le 3 août 2010[1],[2]. Resté inédit aux États-Unis durant sept ans en raison de la faillite du distributeur initial, All the Boys Love Mandy Lane est disponible en vidéo à la demande en septembre 2013 et sortira en salles en octobre 2013, distribué par Dimension Films, filiale de The Weinstein Company, qui a acquis les droits de distribution du film sur le territoire américain[3],[4],[5]

Synopsis[modifier | modifier le code]

Une jeune et jolie adolescente, objet de désir auprès de tous les garçons de son lycée, est invitée par des camarades à passer le week-end dans un ranch. Mais une personne non conviée à la fête s'incruste, n'hésitant pas à commettre des crimes sanglants.

Résumé détaillé[modifier | modifier le code]

Belle et innocente adolescente du Texas, Mandy Lane est courtisée par les garçons de son lycée, dont Dylan, qui l'invite à une fête chez lui. Elle accepte à condition qu'Emmett, son meilleur ami, puisse y assister également. Mais au cours de la soirée, Dylan et Emmett s'affrontent. Le second, assis sur le toit donnant sur la piscine en regardant Mandy, est bientôt rejoint par le premier, et le convainc de sauter pour impressionner la belle jeune femme. Mais Dylan se tue au cours du saut en se cognant la tête au bord de la piscine.

Neuf mois après cet événement tragique, Mandy, refusant d'adresser la parole à Emmett depuis l'incident, est invitée par Red, un camarade de classe, à une fête qu'il organise dans son ranch familial le week-end, en compagnie de deux autres garçons et deux autres filles. Après avoir obtenu l'autorisation de sa tante, elle part avec le groupe, qui s'arrête dans une station-service, au cours duquel elle participe à un vol de baril de bière dans un pick-up.

Le groupe arrive au ranch, l'une d'entre elles, Chloe, refuse d'entrer son véhicule à l'intérieur de peur d'abimer sa voiture avec la grille d'entrée, tandis que Mandy marche plusieurs mètres accompagné de Bird, qui essaye de la séduire, mais est interrompu par l'arrivée du contremaître des lieux, Garth.

Une fois sur les lieux, les festivités commencent en soirée : fumer, boire et jouer à Action ou vérité ? . Seul Mandy reste sobre. Après une remarque désobligeante, Jake, un des invités, sort de la maison, bientôt suivi par Marlin, sa conquête, qui lui fera une fellation dans une étable, avant que ce dernier quitte les lieux peu après, laissant la jeune femme seule. Soudain, un inconnu agresse Marlin et lui casse la mâchoire avec le canon d'un fusil de chasse, enfoncée dans sa gorge. De retour au ranch, Jake repart pour chercher son amie, la retrouvant gravement blessé devant un coin d'eau, mais il sera abattu d'une balle du fusil par l'étranger, qui prend le véhicule utilisé par ce dernier en se rendant dans la maison, où il balance des feux d'artifices sur le porche où se trouvent Mandy, Bird, Chloé et Red, bientôt rejoint par Garth, alerté par le bruit.

Bird pourchasse le conducteur et découvre que l'agresseur est en fait Emmett, qui va d'abord taillader au couteau le visage de son poursuivant au niveau des yeux, puis le poignarder à mort. Au ranch, tout est calme, Mandy s'est endormie sur la table de la cuisine, Chloe et Red, assoupis dans le canapé, sous la surveillance du contremaître, qui entend le poste de radio allumé à l'étage. Au même moment, Emmett, couvert de sang pénètre dans la maison et en profite pour caresser son amie et laissant un message à son intention.

Redescendu au rez-de-chaussée, Garth retrouve Mandy, réveillée, qui découvre les traces et le message macabre. Ils se rendent compte qu'ils doivent quitter les lieux avec Red et Chloé, mais au moment de s'en aller, Emmet tire sur Garth, le blessant à l'épaule, tandis que Red, accompagné de Chloé, s'enfuit par l'arrière et découvrent les cadavres de leurs amis, avant d'être repéré par le tueur, qui abat le jeune homme, puis poursuit l'adolescente en voiture. Mandy, après avoir soigné Garth, part chercher les clés de la Jeep et une trousse de secours.

Toujours poursuivi, Chloé retrouve Mandy devant le ranch, qui la poignarde à l'estomac. Alors que Chloé agonise, Mandy et Emmett – ce dernier avait convenu un pacte de suicide avec Mandy après avoir commis la série de meurtres, recensés dans un journal et dont il donne les raisons. Toutefois, Mandy refuse de se donner la mort et préfère fuir, avant que Garth tire sur le jeune tueur, qui réplique en le poignardant sans toutefois le tuer.

Emmett poursuit Mandy jusque dans une fosse, où ils s'affrontent dans un duel dont la jeune femme ressortira vainqueur en frappant à mort celui qui était son ami. Par la suite, elle rejoint Garth et l'installe dans la Jeep afin de quitter le ranch.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Sources et légende : Version Française (V.F.) sur DVD Zone 2[N 2]

Production[modifier | modifier le code]

Tous les garçons aiment Mandy Lane marque le premier rôle important d'Amber Heard au cinéma. Aaron Himelstein (Red) est ami avec Michael Welch (Emmet) avant le tournage. De plus, Himelstein retrouvera Amber Heard l'année suivante pour le film Remember the Daze.

Le tournage du film s'est déroulé à Austin et Bastrop, villes du Texas, mais également à Santa Clarita, en Californie[7]. Le ranch utilisé pour le film a appartenu un temps à la famille de la chanteuse et comédienne Hilary Duff[8],[9]. La légende locale affirmerait que John Wilkes Booth, l'assassin du président Abraham Lincoln ait travaillé en tant que cocher pour les propriétaires du ranch. Après s'être évadé, il se serait fait engager par les propriétaires, bien qu'ils savaient qui il était. À sa mort, ils l'enterrèrent dans une tombe anonyme, près d'un arbre que l'on aperçoit dans l'une des scènes du film[9].

Le producteur Chad Feehan et le coproducteur Brian Udovich apparaissent dans le film comme les entraîneurs de football des écoles secondaires[9].

Présentation[modifier | modifier le code]

Bien que le film ait été tourné en 2006 et présenté dans des festivals français, américains, canadiens et britanniques de fin 2006 au milieu de l'année 2008, il n'est pas sorti en salles aux États-Unis.

Dans une interview sur le site Écran Large, le réalisateur Jonathan Levine explique pourquoi le film a mis du temps à sortir, notamment en France (où il est sorti directement en DVD) :

« Je ne saurais dire exactement pour la France, mais aux États-Unis, c'est une histoire presque aussi terrifiante que celle du film. En fait, nous l'avons vendu à une société de distribution : The Weinstein Company et leur filiale Dimension Films. Le film a été présenté à la séance de minuit du Festival de Toronto, en septembre 2006, donc il y a presque quatre ans, et les spectateurs l'ont adoré. Mais la société de distribution a connu un échec (le diptyque Grindhouse), et ils sont devenus indécis au sujet du film. Cela a été très dur, le producteur a essayé de récupérer le film pour le distribuer lui-même, ce qui a donné lieu à une bataille de droits. C'est formidable de pouvoir faire des films de manière indépendante, garder une pureté et une liberté, mais au final, le sort du film réside entre les mains du distributeur. Et cela peut se résumer à de simples questions financières. »

— Jonathan Levine, interview pour le site Écran Large, Vincent Julé, 2010.

Mais sept ans après le tournage du film, le 8 mars 2013, la presse annonce The Weinstein Company, via sa filiale RADiUs-TWC, a acquis les droits de distribution en salles aux États-Unis pour le sortir à l'été 2013[3],[10].

Le film fut présenté à plusieurs festivals :

9 septembre 2006 (Toronto International Film Festival)
12 juillet 2008 (Fantasia Film Festival)
10 mars 2007 (South by Southwest Film Festival)
23 juillet 2010 (Comic-Con International Independent Film Festival)
30 juillet 2007 (Fantasy Filmfest)
24 août 2007 (London FrightFest Film Festival)
21 décembre 2007 (French Cinemathèque)
25 janvier 2008 (Festival international du film fantastique de Gérardmer)
29 mars 2008 (Lyon L'Étrange Festival)

Réception critique[modifier | modifier le code]

All the Boys Love Mandy Lane a rencontré un accueil critique mitigé dans les pays anglophones, obtenant 40% d'avis favorables sur le site Rotten Tomatoes, basé sur cinquante commentaires collectés et une note moyenne de 4,8/10[11] et un score moyen de 41/100 sur le site Metacritic, basé sur douze commentaires collectés[12]. En France, les commentaires concernant le long-métrage ont été positifs, obtenant une note moyenne de 3/4 sur le site Comme au cinéma, basé sur quatre commentaires collectés[13].

Pour Fausto Fasulo, de Mad Movies, il s'agit d'«un VRAI film d’horreur, aussi brutal que ses décors sont arides et aussi sincère que ses personnages sont cruels»[13] et Gilles Penso, de L'Écran fantastique, All the Boys Love Mandy Lane est « un premier film qui ose marier l’horreur et la poésie pour un très surprenant cocktail»[13].

L.H. de Technikart note qu'«entre ce film-là et le suivant (Wackness [...]), tout le cinéma voit Levine gros comme une maison : un réal’ avec assez de jugeote pour mettre de très jolies filles devant sa caméra et ce qu’il faut de surmoi arty pour ne jamais passer pour un geek ». Éric Coubard, de Brazil ajoute que le long-métrage a « une approche très seventies, des effets sonores classiques pour vous surprendre et des meurtres sanglants parcourent son œuvre. L’élève a bien retenu la leçon.» Le magazine TV Grandes Chaînes émet un avis sur le film : « Doté d'un scénario machiavélique, ce film d'horreur inédit en France évoque, en filigrane, le massacre du lycée de Columbine, aux États-Unis. À découvrir absolument[14]. »

Le 29 février 2012, All the Boys Love Mandy Lane a obtenu une note moyenne de 5.7/10 sur le site Internet Movie Database[15] et une note moyenne de 2.8/5 sur le site Allociné[16].

Box-office[modifier | modifier le code]

Bien que le film ait été distribué en salles aux États-Unis, pays d'origine du film, sept années après sa présentation au Festival de Toronto, et soit sorti directement en vidéo en France, le film est parvenu à dépasser son budget initial de 750 000 $, grâce aux recettes mondiales, qui ont atteint près de 1,9 million de dollars. Toutefois, les recettes engrangées lors de sa sortie limitée sur le territoire américain ne sont pas connues[17].

Le film totalise 7 606 entrées en Suisse[18],[19], 46 439 entrées en Allemagne [19], 2 796 entrées en Finlande, 38 958 entrées en Grande-Bretagne[19], 14 268 entrées aux Pays-Bas[19], 16 227 entrées en Autriche[19], 3 024 entrées en Suède[19], 4 081 entrées au Portugal[19] et 25 813 entrées en Turquie[19].

Box-office mondial par pays du film All the Boys Love Mandy Lane[17]
Pays Box-office Pays Box-office Pays Box-office
Drapeau de l'Autriche Autriche 177 051 $ Drapeau de Bahreïn Bahreïn 22 531 $ Drapeau de l'Égypte Égypte 18 047 $
Drapeau de la Finlande Finlande 20 997 $ Drapeau de l'Allemagne Allemagne 482 500 $ Drapeau de la Jordanie Jordanie 1 724 $
Drapeau du Liban Liban 8 101 $ Drapeau du Mexique Mexique 75 989 $ Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 135 850 $
Drapeau d'Oman Oman 2 382 $ Drapeau du Pérou Pérou 136 342 $ Drapeau du Portugal Portugal 20 596 $
Drapeau du Qatar Qatar 14 859 $ Drapeau de Singapour Singapour 18 887 $ Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud 30 271 $
Drapeau de la Suède Suède 39 650 $ Drapeau de la Suisse Suisse 106 174 $ Drapeau de la Turquie Turquie 114 803 $
Drapeau des Émirats arabes unis Émirats arabes unis 77 035 $ Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni 400 851 $ Drapeau des États-Unis États-Unis N/A

Musique du Film[modifier | modifier le code]

Vidéographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le film est sorti en Belgique en DVD sous le titre Tous les garçons aiment Mandy Lane
  2. Ces éléments sont visibles après le générique du DVD Zone 2.
  3. Le groupe est crédité Sunday Drivers au générique de fin.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Releases Infos for « All the Boys Love Mandy Lane » », sur IMDb (consulté le 30 septembre 2013).
  2. (en) « BD Horror News - 'Mandy Lane' Is Too Much of a Tease, Moving On », Bloody-disgusting.com (consulté le 2010-10-20)
  3. a et b (en) « After Seven Years, All the Boys Love Mandy Lane is Coming to US Theaters », ComingSoon.net, CraveOnline,‎ 2013-03-08 (consulté le 2013-03-08)
  4. (en) « All the Boys Love Mandy Lane finally set for release date », Slash Film (consulté le 2013-08-25)
  5. (en) Wilson, Samantha, « ‘All the Boys Love Mandy Lane’ Trailer Finally Debuts After Seven Years », Film School Rejects,‎ 2013-08-23 (consulté le 2013-08-25)
  6. a, b, c et d (fr) All The Boys Love Mandy Lane - Fiche DVDFr. Consulté le 4 août 2010.
  7. (en) All the Boys Love Mandy Lane sur l’Internet Movie Database
  8. (fr) Tous les garçons aiment Mandy Lane - Secrets de tournage sur Allociné. Consulté le 4 août 2010.
  9. a, b et c (en) All the Boys Love Mandy Lane sur l’Internet Movie Database. Consulté le 25 août 2010.
  10. http://www.firstshowing.net/2013/after-seven-years-all-the-boys-love-mandy-lane-hitting-us-theaters/
  11. (en) « All the Boys Love Mandy Lane », sur Rotten Tomatoes (consulté en 4 août 2010).
  12. (en) « All the Boys Love Mandy Lane », sur Metacritic (consulté le 30 septembre 2013).
  13. a, b et c « Critiques du film All The Boys Love Mandy Lane », sur Comme Au Cinéma (consulté en 25 août 2010).
  14. TV Grandes Chaînes, n°166 du 7 au 20 août 2010.
  15. (en) All the Boys Love Mandy Lane (2006) sur IMDb. Consulté le 25 août 2010.
  16. (fr) Tous les garçons aiment Mandy Lane (2006) sur Allociné. Consulté le 25 août 2010.
  17. a et b (en) All the Boys Love Mandy Lane, Box-office mojo
  18. http://www.procinema.ch/db_neu2009/details.asp?s_keyword=mandy+lane&id=1194317
  19. a, b, c, d, e, f, g et h http://lumiere.obs.coe.int/web/film_info/?id=30530