Aline de Dilbeek

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Aline.

Aline de Dilbeek ou Sainte Aline ou Alène ou Alena ou Halene, décédée vers 640, est une sainte chrétienne, fêtée localement le 16 juin dans le Brabant, le 20 octobre en Occident[1] et le 19 juin en Orient[2].

Histoire et tradition[modifier | modifier le code]

Aline était la fille du châtelain de Dilbeek. Son païen de père, un jour qu’il chassait sur les bords de la Senne, arrive à Forest où il rencontre un ermite qui lui parle du christianisme. Rentré chez lui, il raconte son aventure aux membres de sa famille. Sa fille Aline se sent attirée par cette nouvelle foi chrétienne. Elle se rend près de l’ermite, et après instruction dans la foi reçoit le baptême. Elle assiste aux offices religieux. Son père, furieux le lui interdit. Elle ne tient pas compte de cet ordre. Finalement, un jour, comme elle se rend à l’oratoire, elle est arrêtée par les gardes de son père. Elle tente de se libérer de leurs mains. De violence en violence, ils en arrivent à la tuer.

La chapelle Sainte-Alène de Forest fut intégrée dans l'église paroissiale Saint-Denis lorsque celle-ci fut construite. Pendant longtemps cette chapelle, et le sarcophage qui s'y trouve furent l'objet de pèlerinages et dévotion populaire.

Dans le Brabant, la commémoration liturgique de Sainte Aline se fait le 16 juin.

Bibliographie et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • LECLERCQ, Jacques: Saints de Belgique, Bruxelles, 1942.