Alice ou la Dernière Fugue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alice.

Alice ou la Dernière Fugue

Réalisation Claude Chabrol
Scénario Claude Chabrol
Acteurs principaux
Sociétés de production Filmel
Patrick Hildebrand Productions
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre film fantastique
Sortie 1977
Durée 93 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Alice ou la Dernière Fugue est un film français réalisé par Claude Chabrol, sorti en 1977.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Alice vient de s'apercevoir qu'elle ne pouvait plus supporter son mari. Elle fait sa valise et, sans trop savoir où aller, monte dans sa voiture. Elle se retrouve, la nuit tombée, sous la pluie, sur une petite route déserte lorsque, soudain, le pare-brise éclate… Devant elle, une propriété, au bout de l'allée, une grande et vieille demeure où un domestique stylé, Colas, l'accueille et l'introduit auprès du maître de maison, Monsieur Vergennes qui, après un bon dîner, lui offre l'hospitalité pour la nuit, lui promettant même de faire réparer son pare-brise. Dans la nuit, Alice est réveillée par un fracas épouvantable. Elle se précipite à la fenêtre et, si elle sent de mystérieuses présences dans le parc, ne voit rien… Au matin, elle découvre qu'elle est seule dans la maison mais sa voiture a effectivement été réparée.
Elle quitte donc la propriété mais ne retrouve pas la grille d'entrée et s'aperçoit qu'elle tourne en rond. Alice prend sa valise et se lance à pied pour trouver une issue.
D'étranges personnages vont alors se trouver sur son chemin. Devant un mur d'enceinte sans aucune ouverture, elle rencontre un jeune homme souriant qui refuse de répondre à ses questions, puis un enfant et des oiseaux en cage et un homme plus âgé qui la met en garde : on se moque d'elle, elle n'est qu'un jouet.
Le lendemain, la maison est toujours vide mais le café est sur la grande table de la cuisine. Elle prend à nouveau sa voiture et délivrance la grille d'entrée est bien là et la route devant elle. Mais quel est donc ce mystérieux pompiste dans cette station-service ? Quel est ce restaurant occupé par un banquet d'enterrement dont les participants cherchent à entraîner Alice dans une bacchanale effrénée ? Et cette nuit qui tombe beaucoup trop vite…Alice reprend la route. La pluie commence à tomber... Ce chemin a un air de déjà vu.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Le film est dédié à la mémoire de Fritz Lang[1].

Critiques[modifier | modifier le code]

Pour le magazine Télé 7 jours, Alice ou la Dernière Fugue est « une plongée dans l'étrange, mais un film qui manque singulièrement de conviction et de suspense »[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alice ou la dernière fugue, de Claude Chabrol, René Chateau (éditeur), 2004, DVD, 93 minutes (EAN 3-330240-072244)
  2. Télé 7 jours n° 1374, du 27 septembre au 3 octobre 1986, p. 116 et 117

Liens externes[modifier | modifier le code]