Alice in Wonderland: A Musical Porno

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alice au pays des merveilles (homonymie).

Alice in Wonderland

Titre original Alice in Wonderland : A Musical Porno
Réalisation Bud Townsend
Scénario B. Anthony Fredericks (d'après le roman de Lewis Carroll)
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Comédie musicale pornographique
Sortie 1976
Durée 1h28

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Alice in Wonderland : A Musical Porno, parfois répertorié sous le titre Alice in Wonderland: An X-Rated Musical Fantasy, est un film musical pornographique, réalisé par Bud Townsend, sorti en 1976, vaguement basé sur le livre de Lewis Carroll Alice au pays des merveilles. Le film est d'abord sorti le 10 décembre 1976 aux États-Unis. Du 26 au 27 mai, il a été projeté au cinéma Grand Illusion Theater à Seattle, au cours du Satellites 2000: Ecrans From Outer Space.

Cette comédie musicale pornographique a développé un véritable culte à cause de l'actrice principale, Kristine DeBell, la révélation du film.

Synopsis[modifier | modifier le code]

La timide Alice, employée de bibliothèque, rencontre un bien étrange lapin, et en le poursuivant elle se retrouve au Pays des Merveilles, où elle va rencontrer divers personnages avec lesquels elle va chanter, danser et découvrir le sexe.

Alice est sur le point de fermer la bibliothèque municipale. William, un prétendant demande à Alice de le laisser entrer pour discuter. Il souhaite l'inviter à sortir avec lui. Mais Alice refuse ses avances. William, dépité, lui dit avant de repartir travailler qu'il est temps de grandir et de profiter de la vie.

Seule, Alice repense à ce que dit William, et à ce moment-là, elle voit un lapin blanc et le suit à travers le miroir.

Alice se retrouve dans une pièce, mais la porte est trop petite pour qu'elle puisse sortir. Sur la table, elle ramasse une bouteille sur laquelle est inscrit "drink me". Elle la boit et rapetisse. Ses vêtements n'ont pas diminué de taille, et donc Alice se retrouve nue, elle met autour d'elle un mouchoir, et commence à parcourir le pays des merveilles à la poursuite de Mr Rabbit.

Chapitre II : Alice make news friends and gets a lickin'

Malheureusement, elle tombe dans une rivière, et elle appelle à l'aide car elle ne sait pas nager. Scrugg, une créature des bois lui vient en aide et la ramène sur la rive. Alice rencontre les femelles de Scrugg, Oogaloo, Boogaloo et Maggy. Ils chantent et dansent ensemble. Afin de sécher Alice, les femelles la lèchent, confuse et gênée, elle refuse d'être léchée, mais Scrugg la convainc de se laisser aller à la sensualité. Avant de repartir, Alice se fait offrir une belle robe blanche.

En chemin, elle s'abreuve dans un ruisseau et se repose sur un rocher. Elle entend quelqu'un qui lui parle et elle se rend compte que c'est le rocher sur lequel elle est assise avec qui elle parle. Le rocher apprécie bruyamment les caresses d'Alice. Cette dernière curieuse se caresse elle-même, et découvre pour la première fois son corps, elle se déshabille, caresse ses seins et se masturbe et finit par avoir un orgasme. Après Mr Rabbit apparait.

Chapitre III : Alice is invited to tea ... and pulls a boner

le Lapin Blanc va la conduire auprès du Chapelier Fou pour prendre le thé. Le chapelier fou salue Alice en se défroquant. Alice gênée se cache les yeux avec ses mains. Le Chapelier fou lui dit de regarder et de lui dire si ce qu'elle voit est vilain. Alice répond que ça a un certain charme. Le chapelier lui demande alors de sucer son sexe. La jeune femme va très vite apprendre, et se montrer plutôt douée dans cet exercice. Ensuite elle est choquée de voir que la verge en érection se ratatine, elle croit l'avoir cassée, mais le chapelier fou lui dit que c'est normal. À ce moment-là, en entend un gros bruit de chute.

Chapitre IV : Alice learns you can't keep a good man (down) up

Le chapelier fou et Alice se rendent à l'endroit où ils entendirent le bruit et rencontrent Humpty Dumpty qui est tombé du haut de son mur. À son chevet, un docteur lui vient en aide. Mais Humpty Dumpty dit qu'il est fini, qu'il ne peut plus bander. Le docteur appelle deux infirmières à sa rescousse. Les deux employées médicales exécutent un strip-tease, et finissent allongée l'une sur l'autre en 69. Mais le spectacle n'a pas guéri Humpty Dumpty. Alice essaie à son tour de le guérir en lui suçant le pénis, et le dévouement de notre héroïne va porter ses fruits, car Humpty Dumpty exhibe un pénis en érection.

Chapitre V : Tweedledum is stuck on Tweedledee

Alice, le lapin blanc et le chapelier fou se sont perdus dans la forêt. Ils rencontrent Tweedledum et Tweedledee. Un frère et une sœur qui baisent entre eux.

Chapitre VI : What do you do on a hot knight in wonderland?

Toujours perdus, nos trois héros entendent des cris de femme. Ils vont voir ce qui se passe. Ils aperçoivent une femme sur un chevalier noir. Alice croyant que la femme est violée par le chevalier noir lui dit si elle peut l'aider. La femme lui répond de se trouver un autre chevalier. Arrive un chevalier blanc, qui repousse la femme, et aide son camarade à se relever. Et les chevaliers se mettent la main au cul.

Chapitre VII : Meanwhile at the royal court

Le roi et le valet de Cœur sont dans la cour, et les danseuses font leur show. Tweedledum et Tweedledee sont aussi dans la cour royale.

Chapitre VIII : Alice plays the palace the king is there and the queen comes too

Alice, le lapin blanc et le chapelier fou sont amenés à la cour royale par les chevaliers. Le lapin blanc présente au roi Alice.

Personnages principaux[modifier | modifier le code]

Le scénario suit vaguement l'intrigue originale de Lewis Carroll, en y incluant une version érotique des personnages du fameux livre.

  • Alice : Jeune vierge timide qui travaille dans une bibliothèque, Alice mène une vie rigide régie par la pudeur virginale, limite frigide. Elle refuse les avances de son petit ami William et rêve du prince charmant. Intelligente, elle se demande si elle ne passe pas à côté de la vie, mais son séjour au pays des merveilles et ses différentes rencontres, permettra à Alice d'explorer sa sexualité sans sentiments de honte ou de regret.
  • Le Chapelier Fou : Un obsédé sexuel excentrique qui va initier Alice aux plaisirs buccaux. Le 97/8 inscrit sur le ruban de son chapeau annonce la longueur de son sexe.
  • La Reine de Cœur: Reine lesbienne qui demande l'amour libre et la nudité à ses sujets. Elle ne cessera de demander la tête d'Alice. En fait c'est un jeu de mot anglais car head job signifie une relation buccale. Elle a le pubis rasé en forme de cœur.
  • Humpty Dumpty  : Après une chute, il pense être devenu impuissant. Mais Alice lui rendra sa virilité.
  • Tweedledum et Tweedledee : Ils sont frère et sœur incestueux.
  • William : Employé dans une station de service, il est amoureux d'Alice, mais celle-ci repoussera à chaque fois ses avances. Lassé par l'attitude pudique d'Alice, il est sur le point d'abandonner.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

William Osco avait réalisé que le film allait être un succès et il convainquit la Fox de réserver pour son film les mêmes salle de cinémas qui ont projeté Star Wars. Le long métrage rapporta près de 90 millions de dollars.

Production[modifier | modifier le code]

L'un des phénomènes de divertissement qui se développa pendant les années 1970 a été la vogue étonnamment longue pour les versions pornographiques de contes de fées populaires et des histoires pour enfants, prenant souvent la forme de comédie musicale. Ce genre de chose était peut-être à prévoir après l'ère du nudie-cutie des années 1960, mais le genre fut transposé aux années 1970 avec un contenu de plus en plus explicite surtout avec la disparition définitive du Production Code en 1968, et les versions X de Cendrillon, Pinocchio, etc sont apparues dans cette décennie. Le réalisateur Bud Townsend fut épaulé par le producteur William Osco, qui avait saisi l'opportunité d'adapter une œuvre dont les droits étaient tombés dans le domaine public. Osco s'était déjà distingué par une parodie érotique de Flash Gordon (Flesh Gordon) en 1975.

Tournage[modifier | modifier le code]

Alice in Wonderland : A Musical Porno a été tourné à Palenville, dans l'État de New York, sur une propriété qui est localement connue comme le White's Castle. La propriété est actuellement la demeure de Jed Root.

Musique du film[modifier | modifier le code]

La musique est orchestrée par Peter Matz, l'un des compositeurs du Carol Burnett Show.

  • Rainbow in the Sky chanson d'ouverture du générique du film
  • Growing up
  • His ding a ling up, we got his ding a ling up chanson de Humpty Dumpty
  • What’s a Nice Girl Like You Doing on a Knight Like This?

Affiche[modifier | modifier le code]

L'affiche originale du film Alice In Wonderland : A Musical Porno a été illustré par Jack Davis, l'un des dessinateurs du Mad Magazine.

Controverses sur les différentes versions[modifier | modifier le code]

En 1976, Alice in Wonderland a été initialement tourné comme un film porno, donc classé X (interdit au moins de 17ans). En 1977, pressentant un succès commercial certain, la 20th Century Fox reprend la distribution du film, et pour toucher un plus large public, les studios prennent la décision de déclassifier le film en R (interdit au moins de 17ans non accompagné), en coupant 3 minutes de film au montage.

En 1979, après que Kristine DeBell réorienta sa carrière dans des rôles plus académiques et une fois qu'elle avait acquis une certaine notoriété auprès du grand public, notamment avec son rôle dans les Feux de l'amour, une version XXX avec les anciennes séquences hardcore ainsi que des rushes inédits, sort dans les salles de cinéma et dans les versions K7 vidéo. Un titre déroulant précède le film en notant que beaucoup de séquences hardcore avait été initialement coupé, mais ne pouvaient être inclus à l'époque.

« The motion picture you are about to see is new, brand new. it contains sequence never before seen on this or any other screen.

After Alice in Wonderland was released there was speculation that additional footage had been shot during the production but not included in the film. The speculation was correct. At that time, the producer felt it would be prudent not to include this footage.

The producer has finally relented. The public should be allowed to see this motion picture as it was intended to be shown.

Therefore...»

Avec cette version XXX, on s'aperçut que c'était bien les lèvres de Kristine DeBell sur le pénis de Novak, et bien ses doigts sur sa vulve. La version XXX du film est probablement ce qui a mené Kristine DeBell à disparaître de la scène hollywoodienne, et pourquoi elle a refusé d'être interviewée pour le DVD.

Secrets de tournage[modifier | modifier le code]

Quand William sort de la bibliothèque, Alice feuillette un livre, il s'agit des Aventures d'Alice au pays des merveilles de Lewis Carroll.

Lors de la scène où Humpty Dumpty retrouve son érection, on peut remarquer que le pénis n'est en fait qu'un godmichet en plastique rose. Ce qui se comprend puisque Bradford Armdesxter (alias Bucky Searles) n'est pas un hardeur.

Durant le chapitre What’s a Nice Girl Like You Doing on a Knight Like This?, quand la brune qui chevauchait le chevalier noir se fait soulever, on peut apercevoir que le chevalier noir n'a pas le pantalon baissé, révélant que la scène a été simulée.

Dans les crédits, il est écrit : « Filmed on location in Wonderland, B.C. »

Dans les bonus du DVD, Larry Gelman (alias Larry Spelman qui joue Mr Rabbit) explique qu'il était interdit de quitter le plateau de tournage pendant les scènes hardcore.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]