Alice de la Pole

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Transi d'Alice de la Pole à Ewelme, albâtre, Oxfordshire

Alice de la Pole, née Alice Chaucer (vers 1404 – mai/juin 1475)[1], fut une aristocrate anglaise, petite-fille du poète Geoffrey Chaucer.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née Alice Chaucer, elle est le seul enfant de Thomas Chaucer († 1434) et de Matilda (ou Maud) Burghersh († 1437)[1]. Elle est petite-fille du poète Geoffrey Chaucer[1].

Elle fut mariée à Sir John Philip en 1415, à l'âge de 11 ans. Elle vécut avec lui et sa famille au château de Donnington jusqu'à la mort de celui-ci, en 1416. En 1421, elle se maria de nouveau avec Thomas Montaigu, 4e comte de Salisbury, qui mourut en 1428. C'est en 1430 qu'elle épousa son troisième et dernier époux, William de la Pole, comte puis duc de Suffolk, avec qui elle a eu un fils, John (devenu 2e duc de Suffolk en 1463), né en 1442. William de la Pole devint connétable du château de Wallingford en 1434 et Alice de la Pole fut dame d'honneur de Marguerite d'Anjou en 1445.

Elle reçut en héritage le château et le fief (ou honneur) de Wallingford ainsi que la totalité des propriétés de son époux après l'assassinat de celui-ci sur le chemin de l'exil en 1449. Alors qu'elle était proche de la maison de Lancastre, elle prit position pour la maison d'York lors de la Guerre des Deux-Roses. En 1455, Alice de la Pole fut la gardienne de Henri Holland, 3e duc d'Exeter, emprisonné au château de Wallingford suite à ses défaites à Wakefield et Saint-Albans. Elle demeura officiellement châtelaine de Wallingford jusqu'en 1471 au moins et, éventuellement, jusqu'à sa mort en 1475.

En 1472 elle devint la gardienne de Marguerite d'Anjou, dont elle avait été auparavant la fille d'honneur, qui resta à Wallingford jusqu'en 1475. Alice de la Pole fut une riche propriétaire terrienne, possédant des terres dans 22 comtés. Elle fut la mécène de John Lydgate, moine et poète.

Elle mourut entre le 20 mai et le 9 juin 1475[1]. Elle fut enterrée dans l'église paroissiale Sainte-Marie à Ewelme (Oxfordshire), dans un monument funéraire incorporant un transi, possiblement son portrait, la montre portant l'insigne de l'ordre de la Jarretière[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Rowena E. Archer, « Chaucer, Alice, duchess of Suffolk (c.1404–1475) », Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, 2004 ; édition en ligne, mai 2011.

Sources[modifier | modifier le code]