Alice : Retour au pays de la folie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alice: Retour au pays de la folie
image

Éditeur Electronic Arts
Développeur Spicy Horse
Concepteur American McGee

Date de sortie Icons-flag-us.png 14 juin 2011
Icons-flag-eu.png 16 juin 2011
Genre Action-aventure
Mode de jeu Solo
Plate-forme Windows, PlayStation 3, Xbox 360
Contrôle Clavier et souris, Manette

Moteur Unreal Engine 3

Alice : Retour au pays de la folie (Alice: Madness Returns) est un jeu d'action développé par Spicy Horse, un studio de Shanghai appartenant au créateur de jeu vidéo American McGee. Le jeu est édité par Electronic Arts. Le jeu est sorti le 14 juin 2011 aux États-Unis et le 16 juin 2011 en France sur PC uniquement en version numérique téléchargeable, bien que la version boîte soit disponible en français en Belgique, et aussi sur PlayStation 3 et Xbox 360.

Le jeu est une suite de American McGee's Alice sorti en 2000 et il est une adaptation des aventures d'Alice au pays des merveilles et De l'autre côté du miroir de l'écrivain et poète anglais Lewis Carroll. Le jeu utilise le moteur Unreal Engine 3.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Alice : Retour au pays de la folie est un jeu d'action/plate-formes sur PC, Xbox 360 et PlayStation 3. Inspiré des célèbres romans de Lewis Caroll Alice au pays des merveilles et De l'autre côté du miroir, le jeu d'American McGee met en scène Alice Liddell, la « vraie Alice » dont Lewis Caroll s'est inspiré. Alice devra parcourir un pays des merveilles plus ou moins détruit selon les niveaux. En réalité, le jeu se passe à Londres et Alice, devenue folle, n'est donc pas réellement au pays des merveilles (ou de la folie)… Pour découvrir la véritable raison de l'incendie qui a brûlé sa maison et tué ses parents, la jeune fille devra se rendre dans ce pays des merveilles parfois glauque et parfois magnifique en s'enfonçant dans sa folie, afin de retrouver sa mémoire petit à petit, et d'arrêter le Train Infernal qui détruit sa mémoire et sa santé mentale.

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Alice Liddell : Personnage principal du jeu que vous devrez incarner. Son apparence varie selon si elle est à Londres ou au Pays de la Folie. Elle a 19 ans dans ce deuxième opus et travaille désormais dans une maison de correction dirigée par le docteur Bumby qui l'aide à oublier l'incendie de sa maison.
  • Dr Angus Bumby (Voix française : Stéphane Ronchewski) : C'est l'employeur d'Alice mais aussi son psychiatre. Il semble avoir une quarantaine d'années, les cheveux bruns et de grosses lunettes rondes masquant ses yeux pales.
  • Le chapelier fou (Voix française : Philippe Catoire) : Est devenu gentil dans cet épisode, il aidera Alice dans sa propre demeure qui est maintenant sous le contrôle du Loir et du Lièvre.
  • Le Chat du Cheshire (Voix française : Antoine Tomé) : Il aidera le joueur tout au long de l'aventure par de courtes apparitions où il lui donnera des indices afin d'avancer dans le niveau. Il a une apparence squelettique, il n'a pas de poils et sa peau grisâtre est marquée de tatouages noirs et crevée de piercings.
  • Le Loir : Avec le Lièvre il a pris le contrôle de la demeure du Chapelier et lui a confisqué ses bras, ses jambes et son chapeau.
  • Le Lièvre de mars : Avec le Loir, ils a pris le contrôle de la demeure du Chapelier et lui a confisqué ses bras, ses jambes et son chapeau.
  • Le Lapin blanc : Une partie de thé est organisée dans les salles Radula avec le chapelier, toujours entre les deux, les parties de thé sont très dangereuses, mais c'est au joueur de savoir y survivre…
  • Tweedledum et Tweedledee : Ils dirigent toujours l'asile et considèrent Alice comme la plus précieuse des folles. On ne sait toujours rien de leurs intentions.
  • La reine de cœur : Ennemie ou pas, elle reste terrifiante et fait appel au Bourreau pour « lui couper la tête ». Alice doit la trouver dans les entrailles du château. C'est elle qui ouvre les yeux d'Alice sur les problèmes rencontrés à l'Asile sur la nature du docteur Bumby. Elle apparaît sous les traits de la sœur d'Alice, Lizzie.
  • L'infirmière Pris Whitless : Vieille femme énigmatique qui sait quand parler ou se taire… Elle sait faire preuve de générosité… Lorsqu'on lui donne de l'argent ou qu'on lui paye une tournée.
  • La Nourrice : Personnage amical auquel Alice tient beaucoup, elle aide Alice en lui donnant quelques conseils mais sans très grand succès…
  • Le Bombyx : Le sage vit désormais sur une colline minuscule, ou des fourmis origami sont mortes ou esclaves de guêpes samouraï. Le bombyx devait les sauver, mais sous sa forme de chrysalide, il ne pouvait rien faire.
  • La simili-tortue (Voix française : Philippe Valmont) : Autrefois dirigeant des chemins de fer, il fut renvoyé et s'est reconvertie en amiral d'un bateau pour le moins étrangement fragile
  • Le Charpentier (Voix française : Daniel Lafourcade) : Il dirige un théâtre sous la mer mais ce que l'on ne sait pas, c'est qu'il fait tuer les vedettes de la pièce par peur de se faire manger par le morse. Il attire du monde dans son théâtre et en échange il reste en vie.
  • Le Morse : Acolyte du Charpentier, horrible goinfre et assassin, il mange les vedettes de la pièce. Il manipule également le charpentier.
  • La Duchesse : Devenu gentille, elle donne à Alice la mission de lui rapporter les groins de porcs et pour cela elle lui donne une des armes : le moulin à poivre
  • Le Marionnettiste : Un personnage bien connu dont la véritable identité ne sera révélée qu'à la fin du jeu.

Développement[modifier | modifier le code]

Les premières bandes-annonces sont lancées en juillet 2010 après l'annonce par Electronic Arts du développement de la suite de American McGee's Alice, sans pour autant donner de date précise de lancement du jeu. Le jeu est développé par Spicy Horse. EA annonce la sortie pour juin 2011[1]. Le jeu est bien accueilli malgré un choix d'arme peu étendu et des ennemis peu diversifiés[2].

Allusions[modifier | modifier le code]

  • On peut trouver le squelette de Raz, le héros du jeu Psychonauts, avec son casque, dans la même pose que sur la jaquette du jeu en question.

Alice: Otherlands[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

Après avoir affronté ses démons dans American McGee's Alice et résolu le mystère de la mort de sa famille dans Alice : Retour au pays de la folie, Alice est désormais prête à envahir notre monde. Dans Alice: Otherlands, Alice explore les esprits des personnes qu'elle rencontre dans le but de les soigner ou au contraire de les anéantir. Elle croise notamment le chemin du futur Jack l'Éventreur et se révèle à l'origine de sa folie meurtrière[3]

Développement[modifier | modifier le code]

Dès mai 2011, McGee déclare avoir un troisième jeu en projet[4]. En juin 2012, il précise que le jeu s’appellerait Alice in Otherland et serait jouable sur Internet. Il déclare cependant que le jeu ne risquait pas de se faire dans l'immédiat en raison du peu d'intérêt d'EA. C'est pourquoi les fans lancèrent une pétition pour soutenir le projet[5], pétition soutenue par McGee sur sa page Facebook[6]. Aujourd'hui, McGee est en pleine négociations pour obtenir l'autorisation de faire le jeu. Le projet, renommé Alice: Otherlands, est désormais doté d'une page Facebook où McGee répond aux questions des fans[7]. Le jeu devrait être financé par une campagne Kickstarter et être disponible sur PC, Mac et Linux. Une option multijoueur sera disponible. Bien qu'Alice explorera d'autres esprits, le Pays des Merveilles ne sera pas abandonné pour autant. En effet, Alice mêlera justement son esprit à celui des personnes qu'elle rencontre. Ainsi dans son exploration des Otherlands, elle devrait être accompagnée du Chat du Cheshire ou du Chapelier Fou[8]. Elle pourrait notamment explorer les esprits de Jules Verne, Sir Arthur Conan Doyle ou Charles Darwin[9]. Le jeu devrait se faire d'ici 2015, une fois que le projet OZombie ait été mené à bien[10],[11].

Adaptation cinématographique[modifier | modifier le code]

American McGee mène actuellement une campagne Kickstarter en vue de récupérer les droits cinématographiques d'Alice[12],[13]. Son but premier sera de réaliser une série de courts métrages adaptés d'Alice: Otherlands. À long terme, McGee souhaite produire un film Alice. Chris Vrenna, compositeur du jeu original, sera de retour[14]. Le réalisateur hong-kongais Tsui Hark réalisera quant à lui au moins un des épisodes[15].

Notes et références[modifier | modifier le code]