Aliaa Magda Elmahdy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Graffiti faisant référence à la photo nue d'Alia El Mahdy.
Manifestation de l'association Femen en soutien à Alia El Mahdy.

Aliaa Magda Elmahdy (en arabe : علياء المهدي), parfois nommée Alia El Mahdy, est une blogueuse, militante des droits de l'homme et féministe égyptienne, née le 16 novembre 1991.

Portrait[modifier | modifier le code]

Étudiante à l'université américaine du Caire[1], Aliaa Magda Elmahdy se dit athée depuis qu'elle a 16 ans[1] et se revendique à la fois « laïque, libérale, féministe, végétarienne, individualiste »[1].

Elle a connu une célébrité mondiale après avoir posté sur son blog Journal d'une rebelle[2] (en anglais : A Rebel's Diary) et sur Twitter une photo nue d'elle-même le 23 octobre 2011[3] pour protester « contre une société de violence, de racisme, de sexisme, de harcèlement sexuel et d'hypocrisie »[4]. Cette publication lui a valu de nombreuses critiques et menaces de mort[5] dans son pays et dans le monde musulman, mais aussi de nombreux soutiens à travers le monde, y compris dans la diaspora égyptienne (en)[6] et en Israël[7]. Face aux critiques, Aliaa Magda Elmahdy remarque qu'il faudrait aussi « intenter un procès aux modèles qui ont travaillé à la faculté des beaux-arts jusqu'au début des années 1970 »[8] et elle adresse une réponse provocatrice à ses détracteurs :

« Cachez les livres d'arts et écrasez les statues archéologiques nues, puis enlevez vos vêtements et regardez-vous dans le miroir. Brûlez vos corps que vous méprisez dans le but de vous débarrasser de vos complexes sexuels pour toujours, avant de diriger vos insultes sexistes contre moi et de nier la liberté d'expression[8]. »

L'Iranienne Maryam Namazie a qualifié les actes d'Aliaa Magda Elmahdy de « hurlement contre l'islamisme »[6]. Malgré les nombreux soutiens, certains soulignent que son acte provoquant risque de radicaliser davantage les islamistes[9]. D'autre part, le Mouvement de la Jeunesse du 6-Avril s'est désolidarisé d'Aliaa Magda Elmahdy, affirmant même qu'il s'agit d'une « tentative de diffamation de la part de la Sécurité nationale et des vestiges de l'ancien régime[10]. »

Par la suite, Aliaa Magda Elmahdy a notamment protesté contre le port du voile islamique imposé aux femmes, en demandant aux hommes de se montrer solidaires en postant sur Internet des photos d'eux-mêmes portant un voile et en demandant aux femmes de poser au contraire sans voile[11].

Elle fut la compagne de Kareem Amer, célèbre blogueur égyptien condamné à 3 ans de prison sous le régime d'Hosni Moubarak pour outrage à l'islam[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Gianluca Mezzofiore, « Egyptian Blogger Poses Nude to Protest Islamic Extremism », sur ibtimes.co.uk,‎ 15 novembre 2011 (consulté le 8 juin 2012)
  2. a et b Marie Simon, « Une blogueuse nue divise l'Egypte », sur lexpress.fr,‎ 18 novembre 2011 (consulté le 8 juin 2012)
  3. Publication d'origine sur son blog : (en)/(ar) Aliaa Magda Elmahdy, « فن عاري Nude Art », sur arebelsdiary.blogspot.fr,‎ 23 octobre 2011 (consulté le 8 juin 2012)
  4. (en) « Egypt activist posts herself nude, sparks outrage », sur ynetnews.com,‎ 17 novembre 2011 (consulté le 21 mai 2012)
  5. (en) Amrutha Gayathri, « Has Aliaa Magda Elmahdy's Nude Photography Hurt the Cause of Egypt's Liberals? », sur ibtimes.com,‎ 1er novembre 2011 (consulté le 21 mai 2012)
  6. a et b (en) Gianluca Mezzofiore, « Aliaa Magda Elmahdy, Nude Blogger, Gains Support from Egyptian Diaspora », sur ibtimes.co.uk,‎ 18 novembre 2011 (consulté le 21 mai 2012)
  7. Céline Lussato, « La blogueuse nue égyptienne trouve du soutien en Israël », sur tempsreel.nouvelobs.com,‎ 21 novembre 2011 (consulté le 8 juin 2012)
  8. a et b (en) Gianluca Mezzofiore, « New Pictures of Aliaa Magda Elmahdy, the Nude Blogger », sur ibtimes.co.uk,‎ 18 novembre 2011 (consulté le 8 juin 2012)
  9. François Brabant, « Aliaa Elmahdi, une jeune Egyptienne, se met à nu au nom de la liberté », sur levif.be,‎ 15 novembre 2011 (consulté le 8 juin 2012)
  10. « Alia al Mahdi prône le sexe devant les postes de police », sur femmezoom.com (consulté le 8 juin 2012)
  11. (en) Amrutha Gayathri, « Egypt's Nude Revolutionary Aliaa Elmahdy Asks Women to Publish Photographs without Veils », sur ibtimes.co.uk,‎ 26 décembre 2011 (consulté le 8 juin 2012)

Annexes[modifier | modifier le code]

Vidéographie[modifier | modifier le code]

  • Aliaa, la révolutionnaire nue (2013), documentaire français réalisé par Pierre Toury, écrit par Sid Ahmed Hammouche et Patrick Vallélian, coproduit par LCP Assemblée Nationale, Premières Lignes et Arte France.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :