Ali Suat Hayri Ürgüplü

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ali Suat Hayri Ürgüplü
Image illustrative de l'article Ali Suat Hayri Ürgüplü
Fonctions
13e Premier ministre de la Turquie
20 février 196527 octobre 1965
Prédécesseur İsmet İnönü
Successeur Süleyman Demirel
Biographie
Date de naissance 13 août 1903
Lieu de naissance Damas
Date de décès 27 décembre 1981 (à 78 ans)
Lieu de décès Istanbul
Nationalité Drapeau de Turquie Turc
Parti politique Parti républicain du peuple
Parti démocrate
Parti de la justice
Diplômé de Université d'Istanbul

Ali Suat Hayri Ürgüplü
Premiers ministres de la Turquie

Ali Suat Hayri Ürgüplü, né le 13 août 1903 à Damas (alors au sein de l'Empire ottoman) et mort le 27 décembre 1981 à Istanbul en Turquie, est un homme politique turc. Il exerça notamment les fonctions de Premier ministre en 1965[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils de Şeyhülislam Ürgüplü Hayri Efendi qui a réalisé la jurisprudence de la Turquie participation à la Première Guerre mondiale. Il fait partie de la famille de Nevşehirli Damat İbrahim Paşa, un des grands vizirs de l'ère de Tulipe. Il a étudié au lycée de Galatasaray et a été diplômé de la faculté de droit de l'université d'Istanbul en 1926. Il a fait de l'athlétisme au Club sportif de Galatasaray.

Il travailla dans les tribunaux d'échange de l'état civil Turquie - Grèce. Il fut notamment juge au Tribunal de commerce d'Istanbul de 1929 à 1932. Il a été élu député de Kayseri en 1939 et en 1943. Il devint ensuite le ministre des Douanes et du Monopole au sein du deuxième cabinet de Şükrü Saraçoğlu.

Pendant son ministère il dût démissionner à cause de rumeurs liées à des irrégularités relatives à l'importation du café :

« Au sujet des irrégularités relevées sur l'importation du café, une commission a été établie au sein de mon ministère. Pour que cette inspection puisse travailler dans la tranquillité, il me faut quitter le ministère ; faute de quoi je pourrais influencer la commission et nous ne pourrons pas avoir une décision correcte. C'est pour cela, part éthique politique, que je démissionne de mon ministère. »

Suite au travail de cette commission, il fut jugé par le Conseil d'État et fut blanchi.

Il retournera à la Grande assemblée nationale de Turquie en 1950, comme élu de Kayseri pour le Parti démocrate jusqu'en 1952. Durant la même période il sera aussi le vice-président du Conseil consultatif de l'Europe (Avrupa İstişari Meclisi). Il deviendra ambassadeur à Bonn en 1952, à Londres en 1955, à Washington en 1959, puis à Madrid en 1960. En 1961, il est élu sénateur pour Kayseri pour le Parti de la justice. Il y est le premier président du Sénat de la République (Cumhuriyet Senatosu). À la fin de son mandat, il poursuit sa vie politique, et devient Premier ministre de Turquie en 1965, pour un mandat de quelques mois, succédant à İsmet İnönü. De 1966 à 1972 il est sénateur à titre extraordinaire. Il décède à Istanbul, le 27 décembre 1981 et est enterré dans le cimetière des martyrs d'Edirnekapı[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Site de la Grande assemblée nationale de Turquie (TBMM)
  2. (en) « Suat Urguplu, 78, Dies; Ex-Premier of Turkey », The New York Times,‎ 1981-12-27 (consulté le 2008-11-09)