Ali Nasser Muhammad

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ali Nasser Muhammad
علي ناصر محمد الحسني
Ali Nasser (à droite), à Berlin en 1979.
Ali Nasser (à droite), à Berlin en 1979.
Fonctions
3e et 5e Président du Yémen du Sud
26 juin 197827 décembre 1978
6 mois et 1 jour
Premier ministre lui-même
Prédécesseur Salim Rubai Ali
Successeur Abdul Fattah Ismail
21 avril 198024 janvier 1986
5 ans, 9 mois et 3 jours
Premier ministre lui même
Haidar Abu Bakr al-Attas
Prédécesseur Abdul Fattah Ismail
Successeur Haidar Abu Bakr al-Attas
3e Premier ministre du Yémen du Sud
2 août 197114 février 1985
13 ans, 6 mois et 12 jours
Président Salim Rubai Ali
lui même
Abdul Fattah Ismail
lui-même
Prédécesseur Muhammad Ali Haitham
Successeur Haidar Abu Bakr al-Attas
Biographie
Nom de naissance Ali Nasser Muhammad Husani
Date de naissance 1939 (74–75 ans)
Nationalité yéménite
Parti politique Parti socialiste yéménite

Ali Nasser Muhammad
Liste des premiers ministres du Yémen

Ali Nasir Muhammad Husani (arabe : علي ناصر محمد الحسني) (né en 1939) a été deux fois président de la République démocratique populaire du Yémen. Il occupa la fonction de président du Conseil présidentiel du 26 juin 1978 au 27 décembre 1978. En avril 1980, le président yéménite du Sud, Abdul Fattah Ismaïl démissionne et s'exile. Ali Nasser Muhammad lui succéda alors et adopta une position moins interventionniste envers le Yémen du Nord et Oman. Le 13 janvier 1986, de violents combats éclatent à Aden entre les partisans d'Ali Nasir et les partisans d'Ismail. Les combats ont duré pendant plus d'un mois et a abouti à des milliers de blessés, à la chute d'Ali Nasser, et à la mort d'Ismail. Son mandat dura donc du 21 avril 1980 au 24 janvier 1986. Quelque 60 000 personnes, dont Ali Nasser Muhammad, fuirent vers le Yémen du Nord. Il fut remplacé par Haidar Abou Bakr al-Attas.

Ali Nasser Muhammad était membre de la Front de libération nationale (FLN), ainsi que du Parti socialiste yéménite (YSP - الحزب الاشتراكي اليمني) après que celui-ci a été formé à partir de l'UPONF en octobre 1978. Pendant la Guerre civile de 1994, il a poussé ses partisans à opérer aux côtés des forces du gouvernement de Sanaa et contre le rétablissement récent de la République démocratique du Yémen, cherchant ainsi à venger son éviction. La sécession du Sud a été réprimée en juillet 1994 après la capitulation des bastions d'Aden et de Al Mukalla.

L'ancien président est devenu une figure de l'opposition dans la révolte yéménite de 2011, ayant été nommé à un conseil de transition composé de 17 membres prévu par certaines factions anti-gouvernementales pour gouverner le Yémen pour une éventuelle transition démocratique. Ce conseil n'est pas reconnu par la principale coalition d'opposition, qui soutient également la chute de Saleh du pouvoir et une transition démocratique[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Yemen protesters set up transitional council », Reuters,‎ 16 juillet 2011 (lire en ligne)