Ali Al Jallawi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ali Al Jallawi, né en 1975 à Manama (Bahreïn), est un poète bahreïnien. Il a commencé à écrire dès l'âge de quatorze ans. Ses premiers œuvres étaient caractérisés par des idées révolutionnaires et politiques, et il était arrêté à l'âge de dix-sept ans à cause d’un poème dans lequel il a critiqué le régime politique à Bahreïn. Il était arrêté encore une fois en 1995 et était emprisonné jusqu'à 1998.

Pendant des années en prison, Al Jallawi a beaucoup lu et s’était instruit de beaucoup de sujets. Sa position religieuse et politique rigide était changée à une passion pour des idées et la franchise intellectuelle, bien qu'il reste engagé à réaliser un régime politique équitable a Bahreïn.

Plus récemment sa poésie a traité les sujets philosophiques et humains; son travail le plus connu est Dilmuniyat (Dilmun était le nom d'une civilisation bahreïnienne ancienne). Ali Al Jallawi habite à Manama, et conduit un centre de recherches consacré au sujet des minorités et des communautés de Bahreïn négligées par les livres d'histoire ‘officiels’.