Algonquin (vaisseau de ligne)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Algonquin
Image illustrative de l'article Algonquin (vaisseau de ligne)
Algonquin

Histoire
A servi dans Pavillon de la marine royale française Marine royale française
Quille posée mars 1752[1]
Lancement 9 juin 1753
Armé 8 janvier 1754
Caractéristiques techniques
Type vaisseau de ligne
Longueur 55,1 m
Maître-bau 14,1 m
Tirant d'eau 6,8 m
Déplacement 1 500 t
Propulsion voile
Caractéristiques militaires
Armement 74 canons

L’Algonquin était un bâtiment de 74 canons de la marine royale, construit par R.N. Levasseur, lancé le 9 juin 1753 à Québec, en Nouvelle-France, et mis en service le 8 janvier 1754[2],[1].

En 1755, pour permettre le transport de neuf compagnies du régiment de la Reine qui embarquent le 14 avril à Brest, le vaisseau voit le nombre de ses canons réduit à 24. Il est commandé par le capitaine Jean Baptiste François de La Villéon. L'équipage est également réduit à 360 soldats. Le vaisseau fait partie de la première division de l'escadre à destination de la Nouvelle-France. Il est séparé de l'escadre après le départ le 29 mai à cause de la brume et du calme de la mer.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]