Alfred Mongy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mongy.

Alfred Mongy

Description de l'image  Mongy.jpg.
Naissance 21 mars 1840
Lille, France
Décès 30 juin 1914 (à 74 ans)
Nationalité Drapeau de la France France
Pays de résidence France
Diplôme

Alfred Mongy, né le 21 mars 1840 à Lille et mort le 30 juin 1914, est un ingénieur Arts & Métiers (Promotion Chalôns 1855) lillois qui a beaucoup participé au développement de la métropole lilloise, notamment par ses contributions dans le domaine des transports urbains.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alfred Mongy est né le 21 mars 1840, à Lille dans le quartier de la Treille, dans le Vieux-Lille[1].

Originaire d'une famille modeste et brillant élève, il entre dans les services municipaux de sa ville natale à 20 ans, en 1860, avec la vision d'un grand boulevard qui permettrait une extension urbaine en dehors des remparts de Lille[1]. Le maire de Lille de l'époque, Auguste Richebé, refuse le projet[1]. Il fut chef du bureau des dessinateurs en 1865. En 1879, il devient le chef du service des travaux municipaux[2], succédant à l'ingénieur Henri Masquelez, occupé à la direction de l'Institut industriel du Nord (École centrale de Lille). Il occupera ce poste de 1879 à 1896. Il dirigea la construction de nombreux bâtiments publics (écoles, instituts, bâtiments universitaires), la restauration de la Porte de Paris.

Il quitte les services municipaux en 1896 et se lance dans une carrière d'indépendant après quatre ans aux services préfectoraux.

Avec Arthur Stoclet, il réalise alors un grand projet : la percée du Grand Boulevard entre Lille, Roubaix et Tourcoing. Avec les ingénieurs Roger Francq et Léon Francq, Alfred Mongy est l'un des fondateurs en 1900 de la Compagnie des Tramways et Voies Ferrées du Nord, qui met en œuvre la construction du Grand Boulevard de Lille-Roubaix-Tourcoing. Le projet paraît démesuré à l'époque, mais le 5 décembre 1909, le boulevard, large de 50 m, est inauguré[3]. Ce boulevard accueille sur deux voies, conçues par l'ingénieur Léon Francq, un tramway électrique rapide qui sera surnommé « le Mongy ». De nombreuses modifications ont été apportées mais deux lignes du Mongy existent toujours actuellement avec quelques mises en souterrain aux passages cruciaux.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « 100 ans », Lille Métropole Info, no 66,‎ novembre 2009 (lire en ligne)
  2. Henri Masquelez et Alfred Mongy, Plan de la ville de Lille agrandie, de la banlieue et des communes limitrophes photogravé sous l'administration de M. Catel-Béghin, maire ; dressé par M. A. Mongy ; sous la direction de M. Masquelez, : [Document cartographique], Paris, imp. de Chardon,‎ 1872 (notice BnF no FRBNF40695621)
  3. Inauguration des nouvelles lignes de tramways du Grand Boulevard Lille-Roubaix-Tourcoing le 5 décembre 1909

Article connexe[modifier | modifier le code]