Alfred Letourneur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alfred Letourneur
Image illustrative de l'article Alfred Letourneur
Informations
Nom Alfred Letourneur
Surnom The red devil
Date de naissance 25 juillet 1907
Date de décès 4 janvier 1975 (à 67 ans)
Pays Drapeau de la France France
Équipes amateurs
Gros Caillou Sportif

Alfred Letourneur, né le 25 juillet 1907 à Amiens, et décédé le 4 janvier 1975 à New York est un coureur cycliste professionnel. Il a battu le record du monde de vitesse derrière moto. Surnommé Le Môme, en France, son surnom était Le diable rouge aux États-Unis.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père, forgeron, lui a appris à faire du vélo dés son plus jeune age. Ses parents séparés l'ont envoyé vivre chez un oncle qui travaillait dans une laiterie. Son père a été capturé pendant la Première Guerre mondiale par les allemands en 1917 et a été exécuté avec 14 autres prisonniers. Sa mère s'est marié à la fin de la guerre. Letourneur est parti à Paris et a travaillé comme livreur avec un tricycle faisant des course pour plusieurs patrons parcourant 100 km par jour.

en 1923, Il a été initié au cyclisme par l'ancien champion du monde de vitesse, Edmond Jacquelin.ils ont vécu ensemble des temps difficiles.

Letourneur a été coureur cycliste professionnel de 1928 à 1942. Il a couru principalement aux États-Unis et au Canada.

De 1930 à 1938, 21 victoires sur les course de six jours aux États-Unis et au Canada, faisant équipe, entre autres, avec Marcel Guimbretière, puis Gerard Debaets, ainsi que Franco Giorgetti.

Quatre victoires en championnat des États-Unis de demi-fond, dans les années 1932[1], 1933, 1934 et 1935.

Letourneur était connu pour son fière tempérament et la presse l'a décrit comme une prima donna antique[2].

En 1937, il fut, sans doute, l'inspirateur d'Edward Hopper pour son tableau French Six-Day Bicycle Rider[3]

Le 22 octobre 1938, Alfred Letourneur a battu le record de vitesse sur un vélo, derrière une moto, atteignant 147,058 km/h à sur le vélodrome de Montlhéry.

Le 17 mai 1941, il a de nouveau battu le record, atteignant 175,29 km/h sur un vélo Schwinn roulant derrière une voiture spécialement équipée, sur une autoroute près de Bakersfield (Californie), en présence de Jean Gabin

En 1947, il dépose un brevet pour un dérailleur aux États-Unis[4]

Palmarès[modifier | modifier le code]

  • 1940
    • 3e Washington, Six Jours

Références[modifier | modifier le code]

  1. Match, l'intran du 3 janvier 1933 disponible sur Gallica
  2. (en) Michaele C. Gabriele, The Golden Age of Bicycle Racing in New Jersey, Londres, History Press, 2011, 126 p. (ISBN 9781614235064)
  3. Hopper et le Diable rouge sur le site Rayson Sud
  4. US Patent # 2,428,166
  5. Le Petit Parisien du 7 décembre 1931 disponible sur Gallica

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Françoise Vincent, Le diable rouge, Alfred Letourneur dans l'enfer des Six Jours, , éditions AkR, collection Témoignages en regard, 2005, 204 pages
  • (en) Michaele C. Gabriele, The Golden Age of Bicycle Racing in New Jersey, Londres, History Press, 2011, 126 p. (ISBN 9781614235064)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :


Images externes
Letourneur, cycliste, à vélo, disponible sur Gallica (Agence de presse Meurisse, 1926)
Images externes
Edward Hopper: French Six-Day Bicycle Rider (1937) sur flickr)