Alfred James Lotka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Alfred James Lotka, né le 2 mars 1880 à Lemberg en Autriche-Hongrie (aujourd'hui Lviv en Ukraine) et mort à New York le 5 décembre 1949 est un mathématicien et statisticien américain, théoricien de la dynamique des populations.

Généralisant l'œuvre de Pierre François Verhulst, Vito Volterra et René Kuczynski, Alfred Lotka pose la théorie de la reproduction des espèces sexuées et définit les notions de « population stable » et de « population stationnaire ».

Son nom est associé aux équations de Lotka-Volterra de la dynamique des populations.

Il s'est aussi intéressé à la manière dont la science se développe : en se basant sur l'étude de l'index des Chemical abstracts, il a formulé en 1926 la loi de productivité scientifique, qui établit une relation hyperbolique entre le nombre de chercheurs publiants et le nombre d'articles scientifiques publié par chacun d'entre eux.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né de parents américains, il reçut une éducation internationale, notamment à l'université de Birmingham. En 1935, il épouse Romola Beattie.

Il devint éditeur du Scientific American Supplement de 1911 à 1914, puis Staff member à l'université Johns-Hopkins de 1922 à 1924.

De 1924 à sa retraite en 1947, il fut actuaire à la Metropolitan Life Insurance Company de New York.

Travaux[modifier | modifier le code]

  • Elements of Physical Biology (1924)
  • Théorie analytique des associations biologiques (Hermann, Paris, 1934 et 1939)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]