Alfred Garneau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Alfred Garneau (1836-1904) est né près de Québec. Il est le fils de l'historien François-Xavier Garneau.

Biographie[modifier | modifier le code]

Devenu avocat après des études de droit, il gagne sa vie comme traducteur officiel au Sénat d'Ottawa.

Après la mort de son père en 1866, il travaille à la publication de la quatrième édition de L'Histoire du Canada parue en 1882.

Son unique recueil intitulé Poésies est publié en 1906. De son vivant, il n'avait laissé paraître que quelques pièces au début des années 1860 dans Le Foyer canadien et La Revue canadienne. C'est son fils Hector qui, deux ans après sa mort, rassemble ses poèmes et les publie. La poésie de Garneau est plus intimiste que patriotique, ce qui le distingue des poètes du XIXe siècle.


Bibliographie[modifier | modifier le code]

Hamel, Réginald et all. Dictionnaire des auteurs de langue française en Amérique du nord

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • [PDF] Poésie : recueil, avec biographie de l'auteur