Alfred Foucher

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Foucher.

Alfred Charles Auguste Foucher, né le 21 novembre 1865 à Lorient et mort le 30 octobre 1952 à Sceaux[1], est un historien de l'art, spécialiste du monde bouddhiste.

Biographie[modifier | modifier le code]

Agrégé de lettres en 1888, diplômé de l'École des hautes études en 1895 avec une thèse sur Les scènes figurées de la légende du Bouddha, Alfred Foucher, qui possédait une connaissance approfondie du sanscrit, est l'auteur d'innombrables travaux sur l'art bouddhiste, l'Inde et l'Afghanistan.

Il consacre son doctorat ès lettres à L'art gréco-bouddhique du Gandhâra (1905), sujet qu'il continuera d'alimenter sa vie durant. L'année précédente, il avait été nommé directeur de l'École française d'Extrême-Orient.

Il a été élu membre de l'Académie des inscriptions et belles-lettres en 1928.

On lui doit, entre autres, un ouvrage devenu « classique » : La vieille route de l'Inde de Bactres à Taxila (avec la collab. de Mme E. Bazin-Foucher), Paris, Les Éditions d'art et d'histoire, 1942-1947, (Mémoires de la délégation archéologique française en Afghanistan, t. I et II).

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • « Ksemendra. Le Buddhâvatâra », JA 20/8e série, p. 167-175; 1892
  • Étude sur l'iconographie bouddhique de l'Inde d'après les documents nouveaux, Paris, 1900,
  • Étude sur l'iconographie bouddhique de l'Inde d'après des textes inédits, Paris, E. Leroux, 1905.
  • L'art gréco-bouddhique du Gandhâra. Étude sur les origines de l'influence classique dans l'art bouddhique de l'Inde et de l'Extrême-Orient, 2 t. [t. 1 : 1905 ; t. 2 en trois fasc. : 1918, 1922, 1951], Paris, Imprimerie nationale (PEFEO, 5 et 6).
  • « Notes d'archéologie bouddhique : I, Le stupa de Boro-Budur ; II, Les bas-reliefs de Boro-Budur ; III, Iconographie bouddhique à Java », Bulletin de l'École française d'Extrême-Orient 9, p. 1-50; 1909
  • « Notes sur l'itinéraire de Hiuan-tsang en Afghanistan », dans Études asiatiques publiées à l'occasion du 25e anniversaire de l'École française d'Extrême-Orient, Paris, G. van Oest (PEFEO, 19), p. 257-284 ; 1926
  • The monuments of Sâñchî, (avec John Marshall), 3 vol., [Delhi, Government Press]; 1939
  • La vieille route de l'Inde de Bactres à Taxila, (avec E. Bazin-Foucher), 2 vol., Paris, Éd. d'Art et d'Histoire ; 1942-47
  • Éléments de systématique et de logique indiennes : Le Compendium des topiques (Tarka-samgraha) d'Annam-Bhatta, Paris, Adrien-Maisonneuve; 1949
  • La vie du Bouddha, d'après les textes et les monuments de l'Inde, Paris, Payot; 1949
  • Les vies antérieures du Bouddha, d'après les textes et les monuments de l'Inde, Paris, PUF; 1955

Sources[modifier | modifier le code]

  • Biographie sur le site de l'École française d'Extrême-Orient : efeo.fr
  • P.-S. Filliozat, J. Leclant (éd.), Bouddhismes d'Asie. Monuments et littératures. Journée d'étude en hommage à Alfred Foucher (1865-1952) réunie le 14 décembre 2007 à l'Académie des Inscriptions et Belles-Lettres (palais de l'Institut de France), Paris, 2009, 314 p. (avec bibliographie inédite et commentée des œuvres de Foucher).
  • A. Fenet, Documents d’archéologie militante. La mission Foucher en Afghanistan (1922-1925), Paris, 2010, 695 p. (Mémoires de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres 42).
  • A. Fenet, « Les archives Alfred Foucher (1865-1952) de la Société asiatique (Paris) », Anabases VII, 2008, p. 163-192.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Biographie et étude critique sur le site de l'INHA (Institut National de l'Histoire de l'Art).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]