Alfred E. Smith Memorial Foundation Dinner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Alfred E. Smith Memorial Foundation Dinner est un diner annuel de charité new yorkais au profit de la Catholic Charities, une œuvre catholique américaine de bienfaisance. Elle est organisée par l'Alfred E. Smith Memorial Foundation créée en l'honneur de l'ancien gouverneur de New York Al Smith, premier candidat catholique d'un grand parti à l'élection présidentielle américaine. Le premier dîner fut organisé en 1945, l'année qui a suivi la mort d'Al Smith. Le dernier dîner qui s'est tenu au Waldorf Astoria le 17 octobre 2008 a permis de récolter 3,9 millions de dollars[1] et vit la présence et l'intervention des deux candidats à l'élection présidentielle américaine, Barack Obama et John McCain qui entouraient le cardinal Edward Michael Egan, archevêque de New York.

Historique[modifier | modifier le code]

Depuis 1960, où Richard Nixon et John F. Kennedy furent les intervenants, le dîner est devenu, lors des années d'élection présidentielle, une étape pour les deux principaux candidats. En 1976, Gerald Ford et Jimmy Carter y firent un discours, en 1980, Carter et Ronald Reagan, en 1988 Michael Dukakis et George H.W. Bush, en 2000 Al Gore et George W. Bush et en 2008 John McCain et Barack Obama. Depuis 1945, seuls deux présidents n'y sont pas intervenus : Harry Truman et Bill Clinton[2]. Dans ces dernières années, les candidats ont pris l'habitude d'y faire des discours au ton humoristique.

En 1984, Ronald Reagan y parla mais pas son opposant, Walter Mondale préféra décliner l'invitation, indiquant qu'il avait besoin de temps pour préparer un débat présidentiel à venir[3].

En 1996 et 2004, l'archidiocèse de New York choisit de ne pas inviter les candidats à la présidentielle. En 1996, il fut rapporté que c'était car le Cardinal O'Connor était en colère contre le président et candidat démocrate Bill Clinton qui avait mis son véto à une loi du Congrès rendant illégaux certains avortements tardifs[4]. Les organisateurs indiquèrent eux que cela était dû au fait que les candidats n'avaient pas été en mesure de s'engager d'assister au dîner[4]. Les candidats à la vice-présidence les remplacèrent. En 2004, le porte-parole de l'archidiocèse, Joseph Zwilling, expliqua que les candidats n'avaient pas été invités car les « les sujets de la campagne de cette année pouvaient provoquer des divisions et des désaccords[4] » mais la rumeur courut que cela était dû à la nomination pour le Parti démocrate de John Kerry qui alors que catholique était favorable à la liberté de l'avortement[5].

Durant le dîner de 2000, George W. Bush plaisanta sur « cette foule impressionnante, ceux qui ont et ceux eux qui ont plus encore (The haves and the have-mores). Certains vous appellent l'élite. Je vous appelle ma base[6] ». Cette citation fut reprise contre lui dans le film Fahrenheit 9/11 et par la suite dans l'un des discours de campagne de John Kerry en 2004[7],[8].

En 2007, l'ex premier ministre britannique Tony Blair y fit un discours. 60 ans auparavant, un autre ancien premier ministre britannique, Winston Churchill s'y était exprimé via une liaison téléphonique transatlantique.

En 2008, John McCain et Barack Obama tournèrent en dérision les principaux évènements ou incidents de leur campagne et de celle de leur adversaires. Cela était leur dernière apparition publique commune prévue avant l'Election Day et leurs discours furent fortement médiatisés.

Cet évènement annuel a été le sujet d'un épisode de la série américaine À la Maison-Blanche intitulé The Al Smith Dinner.

Source[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]