Alfred Des Cloizeaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alfred Des Cloizeaux

Alfred Louis Olivier Le Grand des Cloizeaux, né à Beauvais (Oise) le 17 octobre 1817 et mort le 6 mai 1897, est un minéralogiste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il étudie au Collège de France où il a pour professeur Jean-Baptiste Biot. Il devient professeur à l'École normale supérieure, puis au Muséum national d'histoire naturelle à Paris. Il étudie les geysers d'Islande et publie des travaux sur les roches éruptives. Il se consacre surtout à l'étude systématique des cristaux de nombreux minéraux, leurs propriétés optiques ainsi que la polarisation — il découvre ainsi la polarisation rotatoire du sulfate de strychnine — et aux critères de classification des feldspaths. Il participe à l'essor de la pétrologie moderne.

En 1869, Des Cloizeaux est élu membre de l'Académie des sciences, dont il est président en 1889. Il est lauréat de la Médaille Rumford en 1870. Il reçoit la médaille Wollaston décernée par la Geological Society of London en 1886. Ses ouvrages les plus connus sont Leçons de cristallographie (1861) et Manuel de minéralogie (2 volumes, 1862, 1874 et 1893).

Espèces minérales décrites[modifier | modifier le code]

On lui doit la description de nombreuses espèces minérales :

Honneurs[modifier | modifier le code]

Alexis Damour lui a dédié un vanadate en 1854 : la Descloizite.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Annales des mines Par France. Commission des Annales des mines,France. Conseil général des mines p.373 1847

Lien externe[modifier | modifier le code]