Alexis de Rome

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alexis de Rome
Image illustrative de l'article Alexis de Rome
l'Homme de Dieu
Naissance IVe siècle
Rome
Décès Ve siècle 
Rome
Vénéré par catholicisme, orthodoxie, maronites
Fête 17 février en Occident et 17 mars en Orient
Attributs échelle, escalier
Saint patron des mendiants, faiseurs de ceintures, infirmiers, pèlerins, voyageurs
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint Alexis.

Alexis de Rome dit « l'Homme de Dieu » († vers 411) ou Alexis d'Édesse, est un saint chrétien fêté le 17 mars en Orient[1] et le 17 février en Occident[2].

Histoire et tradition[modifier | modifier le code]

Sa vie est connue par une Vie de saint Alexis, du XIe siècle. Selon la légende, Alexis, fils d’Euphémien et d’Agalé, serait un patricien romain, fiancé à une femme vertueuse qu’il convainc, le soir de ses noces, de renoncer au mariage. Il se serait embarqué vers la Syrie du Nord (actuelle Turquie) pour arriver à la ville d'Édesse (Urfa), où il se fit mendiant. Il revint dix-sept ans plus tard à Rome et fut hébergé par son père qui ne l’avait pas reconnu. Il vécut sous un escalier pendant dix-sept ans, et, à sa mort, ses parents furent prévenus par une voix céleste.

Selon une autre version de la légende, il mourut en mendiant à l’hôpital d’Édesse, et révéla, avant de mourir, qu’il était d’une famille noble romaine et qu’il avait fui le mariage pour se consacrer à Dieu.

Culte[modifier | modifier le code]

Son chef (son crâne) est vénéré dans le monastère de la Sainte Laure dans le Péloponnèse. On peut voir une statue de Saint Alexis sous l’escalier de sa maison familiale dans l’église des Saints-Boniface-et-Alexis, à Rome. C’est une œuvre de Andrea Bergondi.

Œuvres inspirées par la vie d'Alexis[modifier | modifier le code]

Vie d'Alexis de Rome, fresque du XIe siècle dans la basilique inférieure de la Basilique Saint-Clément-du-Latran
  • La Vie de saint Alexis, ou Chanson de saint Alexis est une série de poèmes médiévaux hagiographiques qui racontent la vie de saint Alexis et dont les versions les plus anciennes remontent au XIe siècle.
  • Sant'Alessio, opéra de 1632 par Stefano Landi
  • L'Illustre Olympie ou le Saint Alexis, tragédie de 1645 par Nicolas Mary, sieur Desfontaines
  • Sant'Alessio, oratorio de 1710 par Camilla de Rossi

Références[modifier | modifier le code]

  1. www.forum-orthodoxe.com saints pour le 17 mars du calendrier ecclésiastique.
  2. nominis.cef.fr Nominis : Saint Alexis.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :