Alexis de Castillon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Alexis de Castillon

Description de l'image  Alexis de Castillon.jpg.
Nom de naissance Marie-Alexis de Castillon
de Saint-Victor
Naissance 13 décembre 1838
Chartres (Eure-et-Loir)
France
Nationalité : Drapeau de la France Française
Décès 5 mars 1873 (à 34 ans)
Paris, France
Activité principale Compositeur
Style Musique classique
(Période romantique)
Piano, musique de chambre,
concerto, mélodie ...
Lieux d'activité Paris
Maîtres Victor Massé, César Franck

Œuvres principales

Alexis de Castillon est un compositeur français, de son nom complet Marie-Alexis de Castillon de Saint-Victor, né à Chartres (Eure-et-Loir) le 13 décembre 1838, décédé à Paris le 5 mars 1873.

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d'une vieille famille de la noblesse languedocienne, initialement destiné par ses parents à une carrière militaire, Alexis de Castillon y renonce en faveur de la musique, à laquelle il se forme dans sa ville natale puis à Paris, apprenant le piano et la composition. Dans ce second registre, il suit au Conservatoire de Paris d'abord l'enseignement de Victor Massé puis en 1869, celui de César Franck. Son opus un (op. 1) est un quintette avec piano — marqué par l'œuvre analogue op. 44 de Robert Schumann —, achevé en 1864, publié l'année suivante, mais seulement créé intégralement en 1870 (il renie des œuvres antérieures, sans numéro d'opus, dont une symphonie d'étude en fa de 1865).

De santé fragile (engagé durant la Guerre de 1870, il tombe malade et sera démobilisé en 1871), Castillon meurt des suites d'un refroidissement en 1873, avant ses 35 ans. Il aura néanmoins eu le temps de composer plusieurs œuvres romantiques intéressantes, influencées notamment par Robert Schumann, dont des pièces pour piano, de la musique de chambre, des mélodies, un concerto pour piano, des Esquisses symphoniques pour orchestre. Il participe également à la vie musicale parisienne, en particulier à la création en 1871 de la Société Nationale de Musique, dont il sera le premier secrétaire.

Œuvres (sélection)[modifier | modifier le code]

Pièces pour piano[modifier | modifier le code]

  • Première suite op. 5
  • Cinq pièces dans le style ancien op. 9 (1871)
  • Deuxième suite op. 10
  • Six valses humoristiques op. 11
  • Pensées fugitives (Aveu, Première Mazurka, Causerie, Regrets, Deuxième Mazurka, Feu Follet, Bayadère, Extase, Colombine, Appel du Soir, Troisième Mazurka)

Musique de chambre[modifier | modifier le code]

Quintette avec piano op. 1 (1864) ; Quatuor à cordes en la mineur op. 3 ; Trio n° 1 avec piano op. 4 ; Sonate pour violon et piano op. 6 ; Quatuor avec piano en sol mineur op. 7 (1869); Trio n° 2 avec piano (sans n° d'op.).

Œuvres avec orchestre[modifier | modifier le code]

Concerto pour piano et orchestre en ré majeur op. 12 (1871) ; Esquisses symphoniques op. 15 (1872) ; Paraphrase du Psaume 84 pour soli, chœurs et orchestre op. 17.

Mélodies[modifier | modifier le code]

Six poèmes d'Armand Sylvestre pour voix et piano op. 8.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]