Alexis Poitevin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Alexis Poitevin

Naissance 27 juin 1764
Roussillon-lés-Apt
Décès 1816
Nîmes
Nationalité Drapeau de France Français
Profession Sculpteur

Alexis Poitevin né à Roussillon-lés-Apt le 27 juin 1764 et mort à Nîmes en 1816 est un sculpteur provençal.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alexis Poitevin est né à Roussillon-les-Apt dans le Vaucluse le 27 juin 1764 d'Alexandre Poitevin et de Susanne Bonlems.

Poitevin est élève de l'académie royale à la veille de la Révolution : sa carrière s'en trouve bouleversée et a évolué principalement en province.

Il acquis la réputation d'un sculpteur habile et travailla beaucoup pour les notables de sa région.

On raconte[1] « que de séjour à Paris (ou il aurait remporté un prix de sculpture), et ayant lié conversation avec des maçons qui construisaient un bel édifice, il leur demanda s'ils ne pouvaient pas l'occuper. La bonhomie et la simplicité de son allure le fit prendre d'abord pour un imbécile et l'on se moqua de lui : puis, sur ses nouvelles instances, le chef de chantier lui commanda dérisoirement une auge à cochon. Placé à l'écart avec son bloc de pierre, Poitevin, transforma celui-ci en une auge entourée de six pourceau et du maitre qui les faisait paitre : l'allusion fut ressentie par les quatre mystifiés et la raillerie fit place à l'admiration. »

Il est décédé à à Nîmes dans le Gard en 1816 presque dans l'indigence.

Il eut deux enfant.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Allégorie de l'industrie, musée d'histoire et d'archéologie d'Apt

On lui doit[2] notamment une sculpture monumentale à la cathédrale de Béziers, à l'église Saint-Denis de Montpellier, à l'hôtel-Dieu de Nîmes.

Fontaine de la place Saint-Pierre à Apt (Vaucluse). Œuvre du sculpteur provençal Alexis Poitevin

Une série de bustes en terre cuite masculin à l'antique, sans bras sur piédouche circulaire a été commandée par Jean-Antoine Chaptal en 1805 pour la salle Dugès, université de Montpellier-I, faculté de médecine au sculpteur provençal Alexis Poitevin. Il s'agit des buste de :

Guy de Chauliac (1300-1368), médecin de quatre papes, est considéré comme le père de la chirurgie moderne.

Théophile de Bordeu (Iseste, 22 février 1722 - Paris, 24 novembre 1776), médecin de Mme du Barry, appelé au chevet de Louis XV pour la petite vérole, ami de Diderot et inspecteur d'eaux thermales.

Boissier de la Croix de Sauvages (Alès, 12 mai 1706 - Montpellier, 20 février 1767), médecin et botaniste, professeur à la faculté de médecine de Montpellier. Il est le fondateur de la nosologie, base de la classification des maladies.

Lazare Rivière (Montpellier, septembre 1589 - 16 avril 1655), professeur de 1620 à 1655, conseiller et médecin de Louis XIII.


Roussillon-les Apt, son pays natal lui doit une statue de Saint Michel en bois, ainsi que les fonts baptismaux en plâtre

Un bas-relief, Le Sacrifice d'Iphigénie embellirait une maison de campagne à Saignon (Vaucluse)

Le même sujet se retrouverait également dans une maison de à Saint-Saturnin les Avignon (Vaucluse)

La fontaine de la Place St-Pierre à Apt (Vaucluse) a été érigée en 1810. Elle porte sur sa pile quatre figures sculptées différentes évocation des quatre saison. Une statue de saint Pierre tenant à la main une représentation des clefs du Paradis est posée sur la colonne

Un buste en marbre du dernier évêque d'Apt, Laurent Éon de Cély, situé dans la sacristie de l'église paroissiale.

À Apt également il avait élevé en 1785 Les Douze Apôtres en terre cuite sur des piédestaux le long des murs de l'ancienne chapelle des Pénitents noirs. Ceux-ci furent mutilés en 1791 par les révolutionnaires.

Il réalisa en 1814 à Saint Saturnin-les-Apt Les Quatre Saison dans un salon d'un de ses parents M. Bonlems.

Buste du botaniste amateur Dominique Bouchet, musée Calvet, Avignon

Il sculpta dans l'église de Saint Cristol (Vaucluse) un maître hôtel orné de 22 figures ainsi que de quatre grandes statues : deux anges, Saint Christophe et Saint Julien de Brioude patron de la localité

Il exécuta a Nîmes sur la façade de l'hôtel-Dieu des bas-reliefs et des statues

Il est l'auteur d'un grand escalier de l'hôpital de Marseille

Buste en terre cuite du Botaniste Dominique Bouchet 1808 exposé au musée Calvet d'Avignon.

Le musée d'Histoire et d'archéologie d'Apt, détient un buste, sculpture d'Alexis Poitevin Allégorie de l'Industrie commandée par un faïencier en 1801. Inspirée par la philosophie des lumières, c'est une mise en scène de l'idéologie des fabricants industriels des XVIIIet XIX e{{{5}}} siècles.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Dictionnaire historique et bibliographique du département du Vaucluse par C.-F.-C. BARJAVEL

E. Nenezit Dictionnaire des peintres, sculpteur, dessinateurs et graveurs; Gründ 1976 page 400


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire historique et bibliographique du département du Vaucluse par C.-F.-C. Barjavel
  2. Mediathèque de l'architecture et du patrimoine