Alexi Giannoulias

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alexi Giannoulias
Alexi Giannoulias
Alexi Giannoulias
Fonctions
60e Trésorier de l'Illinois
8 janvier 200710 janvier 2011
Prédécesseur Judy Baar Topinka
Successeur Dan Rutherford
Biographie
Nom de naissance Alexi Giannoulias
Date de naissance 16 mars 1976 (38 ans)
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Parti politique Parti démocrate
Profession Politicien, Avocat
et Homme d'affaires

Alexi Giannoulias[1], né le 16 mars 1976, est un homme politique américain, membre du parti démocrate[2] et trésorier de l'Illinois de 2007 à 2011.

Le 2 février 2010, il remporte l'investiture démocrate pour le siège de sénateur des États-Unis autrefois occupé par Barack Obama[3]. Toutefois le 2 novembre 2010, il est battu de justesse par le représentant républicain Mark Kirk[4]'[5].

Enfance et études[modifier | modifier le code]

Giannoulias a grandi à Chicago, dans une famille d'immigrants grecs. Il s'est inscrit à l'Université de Chicago avant son transfert à l'Université de Boston, où il a joué au basket-ball en Division I de la National Collegiate Athletic Association (NCAA). Giannoulias a ensuite été nommé au Tableau d'honneur de l'America East Conference, pendant les deux années où il a joué au basket-ball ; il obtient dans la foulée une licence d'économie avec mention.

En 1998, Giannoulias a joué pendant une année au basket-ball professionnel dans le club de Paniónios BC en Grèce, avant son inscription à l'Université de droit de Tulane à La Nouvelle-Orléans. Après l'obtention de son diplôme, il est admis au Barreau de l'Illinois (Illinois Bar). Il devient par la suite le Vice-président et le Gestionnaire de la Broadway Bank, une banque appartenant à sa famille.

Giannoulias fut membre du conseil d'administration de l'association Banker’s Association of Illinois Legislative Committee. Il a aussi fondé et présidé l'AG Foundation, une association de charité à but non lucratif qui recueille des dons d'argents pour traiter les maladies infantiles, lutter contre la pauvreté et aider des ONG en cas de Catastrophes naturelles.

Trésorier de l'Illinois[modifier | modifier le code]

Le 7 novembre 2006, Alexi Giannoulias est élu Trésorier de l'Illinois, après avoir battu avec plus de douze points d'avance la sénatrice républicaine Christine Radogno.

Sa première décision officielle comme Trésorier, fut de signer son propre décret pour promulguer l'ethics package afin de lutter contre la corruption en Illinois ; ce décret concerne n'importe quel élu dans l'état. L'arrêté interdit d'accorder des contributions de banques aux salariés de la Trésorerie de l'Illinois et des entrepreneurs qui ont des activités avec la Trésorerie de l'État. Il s'est aussi déplacé pour ordonner la fermeture des deux hôtels criblés de dettes construits dans les années 1980 à Springfield et Collinsville[6],[7].

L'été 2007, Giannoulias a lancé le programme « Récompense Verte » (Green Rewards), le plus vaste plan de Crédit d'impôt financé par l'État de l'Illinois, qui accorde une remise de 1 000 $ aux résidents de l'État qui achètent un véhicule hybride ou rejetant peu de CO²[8].

Il a, cette même année, lancé un programme pilote pour vendre sur eBay, le contenu abandonné de boîtes de coffres-forts appartenant à l'État, abandonnant ainsi les traditionnelles ventes aux enchères annuelles de l'État. Ces vente aux enchères hebdomadaires en ligne ont contribué a augmenter les prix de vente des coffres-forts, et ont attiré des acheteurs du monde entier[9].

En janvier 2009, l'État de l'Illinois a acheté pour 10 millions de dollars d'options d'investissement à l'État d'Israël. Giannoulias a déclaré que « c'est une bonne voie, sans risque pour la diversité de notre portefeuille, particulièrement dans une période où certaines de nos autres options d'investissement ne produisent pas tant de revenus à cause des fluctuations du marché, ici aux États-Unis. » Giannoulias a également déclaré que les options d'investissement Israël Bonds rapporteront d'ici trois ans un taux de 2,43 %, comparé aux obligations d'État américains qui rapportaient quant à elles 1,51 % sur la même période[10].

Candidature au Sénat des États-Unis[modifier | modifier le code]

Le 2 mars 2009, Giannoulias a annoncé sur CNBC, qu'il formait un comité d'exploration de candidature (exploratory committee) pour le Sénat des États-Unis en 2010.

Le 26 juillet 2009, il annonce officiellement sa candidature pour le Sénat au Chicago Hilton, au même endroit que trois ans plus tôt le sénateur de l'Illinois de l'époque Barack H.Obama avait soutenu Giannoulias pour le poste de Trésorier d'état. Il a été introduit, lors de sa déclaration de candidature, par le représentant Foster[11].

Le 2 février 2010, il remporte l'investiture du parti démocrate avec près de 39 % des voix, contre 34 % à David Hoffman, 20 % à Cheryle Jackson et près de 10 % pour les autres candidats.

Le 2 novembre 2010, Giannoulias est battu en obtenant seulement 1,583,363 voix soit 46 % des voix contre 1 640 680 voix et 48 % au républicain Mark Kirk[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]