Alexandrine Latendresse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alexandrine Latendresse
Image illustrative de l'article Alexandrine Latendresse
Fonctions
Nouveau Parti démocratique, Députée de Louis-Saint-Laurent
à la Chambre des communes du Canada
En fonction depuis le 2 mai 2011
Élection 2 mai 2011
Prédécesseur Josée Verner
Biographie
Date de naissance 30 avril 1984 (30 ans)
Lieu de naissance L'Épiphanie, Québec
Nationalité Québécoise
Parti politique Nouveau Parti démocratique
Diplômé de Université Laval
Résidence Québec

Alexandrine Latendresse (née le 30 avril 1984 à L'Épiphanie) est une femme politique québécoise qui a également été actrice dans son enfance. Elle est la députée de la circonscription de Louis-Saint-Laurent à la Chambre des communes du Canada depuis 2011, sous l'étiquette du Nouveau Parti démocratique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est la fille de Germain Latendresse et de Françoise Boulanger[1]. Au cours de son enfance, elle a le rôle de Julie dans les publicités télévisées de la fin des années 1980 qui font la promotion du fromage au Québec. Elle a ensuite des rôles dans des séries télévisées, dont Watatatow et Virginie, et participe à quelques films, dont Aline, Le jardin d’Anna, Soho et La fête des rois[2]. Elle fait ses études secondaires au Collège de l'Assomption de 1996 à 2001, puis collégiales en sciences de la nature et en arts et lettres au Cégep de Rimouski de 2001 à 2004. Elle fait un certificat en études russes à l'Université Laval de 2005 à 2006. Elle poursuit des études en langues, histoire et politique à l'université d'État des sciences humaines de Russie (RGGU), de 2006 à 2007[3].

Elle enseigne le français et la littérature québécoise à l'université d'État des sciences humaines de Russie, lors de son séjour dans cet établissement en 2006 et 2007, ainsi qu'à des enfants de familles russes et anglophones[3]. Elle a travaillé comme naturaliste au Centre écologique de Port-au-Saumon[3].

Lors de l'élection fédérale canadienne de 2008, elle est candidate du Nouveau Parti démocratique dans la circonscription de Louis-Saint-Laurent, où elle termine en quatrième place avec 5 252 votes (10,45%).

De 2008 à 2011, elle poursuit des études de baccalauréat ès arts en linguistique à l'Université Laval.

Lors de l'élection fédérale canadienne de 2011, elle est de nouveau candidate néo-démocrate dans Louis-Saint-Laurent. Parallèlement à la campagne électorale, elle complète son programme de baccalauréat, une semaine avant le jour de l'élection. Elle devait entreprendre des études de maîtrise en linguistique informatique en mai 2011. Durant la campagne électorale, elle s'engageait toutefois à les interrompre en cas de victoire électorale[4].

À l'issue de cette élection, le 2 mai 2011, elle est élue députée, défaisant la ministre conservatrice Josée Verner par 1 295 votes.

Le 2 juin 2011, elle devient porte-parole adjointe du NPD en matière de réforme démocratique[5].

Le 1er mai 2012, elle propose à la Chambre des Communes un projet de loi sur le bilinguisme de dix agents du Parlement[6]. Adopté le 5 juin[7].

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Élection fédérale de 2011
Candidat Parti # de voix  % des voix
     (x)Josée Verner Conservateur 21 334 37,59 %
     France Gagné Bloc québécois 8 148 14,36 %
     Philippe Mérel Libéral 3 612 6,36 %
     Alexandrine Latendresse NPD 22 629 39,87 %
     Jean Cloutier Vert 857 1,51 %
     Daniel Arseneault Héritage 175 0,31 %
Total 56 755 100 %
Source : Élections Canada
Élection fédérale de 2008
Candidat Parti # de voix  % des voix
     (x)Josée Verner Conservateur 23 683 47,14 %
     France Gagné Bloc québécois 13 330 26,53 %
     Hélène H. Leone Libéral 6 712 13,36 %
     Alexandrine Latendresse NPD 5 252 10,45 %
     Jean Cloutier Vert 1 260 2,51 %
Total 50 237 100 %

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Valérie Gaudreau, « Alexandrine Latendresse: tête forte et rire franc », Le Soleil, 21 mai 2011, page 16
  2. Alexandrine Latendresse, The Internet Movie Database
  3. a, b et c Nouveau Parti démocratique, « Alexandrine Latendresse » (consulté le 3 mai 2011)
  4. Michel Fortin, « Les absents n'ont pas tort au NPD », Le Soleil, Québec,‎ 28 avril 2011 (lire en ligne)
  5. Latendresse, Alexandrine - Fiche de parlementaire, Parlement du Canada. Consulté le 6 mai 2012.
  6. Radio-Canada et Presse canadienne, « Le NPD plaide pour le bilinguisme de dix agents clés du Parlement », radio-canada.ca, 1er mai 2012. Consulté le 6 mai 2012.
  7. http://www.ledevoir.com/politique/canada/379942/bilinguisme-des-agents-du-parlement-le-projet-de-loi-du-npd-est-adopte

Liens externes[modifier | modifier le code]