Alexandre Stassievitch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alexandre Stassievitch
Pas d'image ? Cliquez ici.
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance 20 septembre 1950 (64 ans)
Lieu Libercourt (Nord-Pas-de-Calais)
Taille 1,74 m (5 9)
Poste Défenseur
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1974-1977 Drapeau : France RC Lens 57 (1)
1977-1978 Drapeau : France AS Poissy 33 (2)
1978-1980 Drapeau : France EDS Montluçon 63 (7)
1980-1982 Drapeau : France Nœux-les-Mines 59 (2)
1982-1987 Drapeau : France Saint-Omer
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1976 Drapeau : France France B 4 (0)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Alexandre Stassievitch, né le 20 septembre 1950 à Libercourt, est un footballeur français ayant notamment joué les Jeux olympiques d'été de 1976.

Biographie[modifier | modifier le code]

Joueur amateur dans le Pas-de-Calais, Alexandre Stassievitch est invité en 1972 par le LOSC, alors en troisième division, pour un match amical[1]. Non conservé par le club lillois, il rencontre toutefois à la fin de la partie Henri Trannin[1], directeur sportif du RC Lens, qui l'emmène avec lui à Lens. Stassievitch débute avec l'équipe sang et or en 1974, au poste de défenseur sur les conseils de l'entraîneur Arnold Sowinski, alors qu'il jouait avant-centre jusque là[1].

Après quelques apparitions sur le terrain lors de la saison 1974-1975, le jeune joueur s'impose la saison suivante et est même appelé en équipe de France olympique par Gabriel Robert, avant d'en devenir le capitaine[1]. Il prend donc pleinement part à la campagne de qualifications pour les Jeux olympiques d'été de 1976 puis à la compétition en elle-même, au Canada, aux côtés par exemple de Michel Platini et de Loïc Amisse. Il y joue tous les matches, sort des poules mais est éliminé par l'Allemagne de l'Est en quart de finale[2].

Après cela, en mai 1977, il migre à l'AS Poissy, jouant désormais en deuxième division, puis à l'EDS Montluçon et l'US Nœux-les-Mines. Après la saison 1981-1982, il décide de signer à Saint-Omer, jouant en amateur.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d « Que sont-ils devenus ? Alexandre Stassievitch », La Voix des Sports, no 3257,‎ 1er mars 2010, p. 62
  2. « Alexandre STASSIEVITCH », sur fifa.com (consulté le 12 août 2014)

Lien externe[modifier | modifier le code]