Alexandre Poussin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Poussin.
Alexandre et Sonia Poussin dans le nord du Kenya.

Alexandre Poussin (né en 1970) est un écrivain-voyageur français, ainsi qu'un réalisateur de documentaires.

Biographie[modifier | modifier le code]

Vie privée[modifier | modifier le code]

Alexandre Poussin est né en 1970 en Belgique de parents français. Il a grandi au Québec où il a contracté sa passion pour la nature et les grands espaces. A 13 ans il est victime d'un traumatisme cervical dans la cour d'école de Passy Buzenval qui le contraint de passer près d'un an, par intermittances, à l'hopital de Garches. Le scoutisme chez les S.U.F à Louveciennes, la gymnastique avec ses deux maitres Claude David et Jean Paul Laroche ainsi que l'escalade vont chasser ce mauvais souvenir. Il conserve de ce passage à Garches une dette morale et une admiration pour le corps médical. C'est en terminale A1 qu'il se lie d'amitié avec Sylvain Tesson avec lequel ils commencent à grimper les monuments de Paris et faire un premier voyage à bicyclette en Islande. Il est diplômé de Sciences Po Grenoble et d'un DEA de sciences politiques à Nanterre.

Après son deuxième voyage, il se marie avec Sonia Poussin, qui était déjà sa promise et qui était venue rejoindre les deux aventuriers plusieurs semaines autour du monde et dans l'Himalaya. C'est avec elle qu'il fait son troisième grand voyage, Africa Trek. Il vivent depuis en Vallée de Chevreuse avec leurs deux enfants : Philaé ( 2004) et Ulysse ( 2007)

En 2014, après avoir restauré sa maison de ses propres mains pendant 5 ans, et écrit un essai biographique sur les vertus de la marche intitulé Marche Avant, publié chez Robert Laffont, il est reparti pour un voyage au long cours avec sa famille à Madagascar.

Voyages[modifier | modifier le code]

Tour du monde à bicyclette[modifier | modifier le code]

Alexandre Poussin réalise en 1994 un tour du monde à bicyclette avec Sylvain Tesson, avec qui il était à Passy Buzenval et en Hypokhâgne au lycée Claude Debussy à Saint germain en Laye. Pendant un an, de la porte d'Orléans à la porte de Vincennes en passant par Dakar, Valparaiso, Papeete, Singapour, Lhassa, Delhi, Lahore, Quetta, Zahedan, Téhéran, Erevan, Yalta, Odessa, Budapest, Vienne, et Bâle, ils parcourent 25 000 km et traversent trente-cinq pays, avec 1 000 $ en poche[1].

Ils relatent cette expérience fondatrice dans un livre commun : On a roulé sur la Terre[2]. Ce livre, ainsi que les nombreuses conférences diapos qu'ils donnent dans des associations, des écoles et des festivals, contribuent à les faire connaitre. Ce sera un beau succès de librairie qui surprendra leur éditeur Bernard Fixot ainsi que les journalistes spécialisés. ils obtiennent une belle parution de leurs images dans Paris Match.

Traversée de l'Himalaya[modifier | modifier le code]

En 1997, toujours avec Sylvain Tesson, cet auteur-réalisateur entame la traversée de l'Himalaya (5 000 km) à pied, réalisant ce qu'ils décrivent comme le plus grand trek du monde : 6000 kilomètres d'une seule foulée, du Bouthan au Tadjikistan, en traversant neuf pays sans guide et sans porteurs, avec un simple sac de 7 kg et en se jouant parfois des formalités frontalières. Cet exploit, parfois rocambolesque, reste inégalé.

Poussin et Tesson relatent cette aventure dans un livre intitulé La Marche dans le ciel[2], ainsi que dans leur film "Ils ont marché dans le ciel" co-réalisé par Pierre Barnérias, de Flair Productions, qui est multidiffusé sous des formats divers sur France 3 dans le magazine Montagne, ce qui contribue fortement à leur notoriété et conduira même à leur embauche comme co-présentateurs de ce même magazine entre 1997 et 1999. Ils obtiennent à nouveau un bel article dans paris Match et sont invités sur leurs premiers plateaux de télévision.

Africa Trek[modifier | modifier le code]

De retour en France, il prépare avec Sonia, sa femme, leur expédition : Africa Trek.

Le voyage consiste à traverser l'Afrique du Sud au Nord (jusqu'au lac de Tibériade), le long de la vallée du rift, pour refaire symboliquement le voyage des premiers hommes. Au total, cela représente 14 000 kilomètres, soit trois ans et trois mois de marche à pied en Afrique de l'Est[3],[4].

Entre le 1er janvier 2001 et le 16 mars 2004, ils voyagèrent intégralement à pied, hormis sept kilomètres dans la bande de Gaza dans un véhicule blindé israélien, recevant l'hospitalité des habitants ou en survivant sous leur tente grâce à des soupes aux nouilles ou des vivres achetés en chemin. Au total, ils ont traversé onze pays, rencontré plus de mille deux cents familles auprès desquelles ils ont pu percevoir les réalités africaines d'un autre œil.

Ce voyage est raconté dans les livres Africa Trek en deux volumes, ainsi que dans un triple DVD qui regroupe leur série documentaire de douze épisodes et leur long métrage éponyme primé dans de nombreux festivals. Au cours de ces trois ans et trois mois, Ils ont obtenu trois publications dans Paris Match, totalisant 24 pages.

Marche Avant[modifier | modifier le code]

Dans cet ouvrage atypique paru en 2010 et sous titré "vademecum à l'usage des voyageurs immobiles et des aventuriers de grand chemin ", Alexandre Poussin livre les enseignements et réflexions que lui ont prodigués ses voyages en matière d'écologie, d'énergie, de démographie, de philosophie de vie. Classées par thèmes, ces miscellanées qui se veulent d'abord un essai sur les vertus de la marche, sont intercalées par des chapitres biographiques où il raconte avec poésie et humour ses racines familiales, son enfance au canada, ses aventures scoutes, ses grimpes de monuments parisiens avec Sylvain, ses stages agricoles pendant ses études à sciences-po, sa rencontre avec Sonia, sa foi, la mort de son père d'une maladie orpheline, le S.L.A.

Tour de Madagascar[modifier | modifier le code]

Avec ce nouveau projet intitulé Madatrek, Alexandre et Sonia sont actuellement à Madagascar, mais en famille cette fois avec leurs deux enfants, Philé et Ulysse. Ils comptent faire le tour de l'ile en charrette à zébus, mode de transport usité dans les campagnes, afin de mettre en lumière des associations humanitaires qui oeuvrent pour apporter des solutions aux problèmes qui affectent ce pays.

Vie publique[modifier | modifier le code]

Alexandre Poussin mène une vie d'auteur-réalisateur, de journaliste free-lance et de conférencier. Il est membre de la société des explorateurs français.

Il a été coprésentateur du magazine Montagne sur France 3 entre 1997 et 1999 et de l'émission ABCDaire du voyage sur la chaîne Voyage ainsi que d'une chronique sur les sports extrêmes sur cette même chaine. La série Africa Trek, issue de sa dernière expédition a été diffusée et rediffusée sur de nombreuses chaînes françaises (Voyage, Ushuaïa TV, France 3, TFO, TV5, Paris Première…) et internationales (The Travel Channel UK, RTBF, TV5 Ontario, National Geographic Italy, PBS...). Les deux tomes Africa Trek I et II ont dépassé les 400 000 exemplaires toutes éditions confondues et sont traduits en anglais, allemand, polonais, bulgare et coréen.

Leur histoire gagne les États-Unis en septembre 2008 avec la traduction de leurs ouvrages et la diffusion de leur série sur le réseau des chaînes de télévisions publiques PBS. Ils atteignent le nombre incroyable de 18000 diffusions. Mais cela ne leur suffit pas pour attirer l'intérêt des médias américains.

Le premier tome d'Africa Trek est sorti en Afrique du Sud en octobre 2009, ce qui a donné lieu à une tournée de conférences dans ce pays. Le deuxième tome d'Africa Trek sort en juin 2010. Alexandre et Sonia y retournent pour une série de conférences et d'interviews radio et télévisés. C'est un beau succès de librairie dans ce pays.

Le long métrage Africa Trek a également été présenté plus de cent fois dans le cadre des conférences Connaissance du Monde.

Alexandre et Sonia accompagnent occasionnellement des groupes de marcheurs avec Ictus Voyages. Ils ont développé un thème : « Ose ta vie ! » qu'ils animent par des temps d'échanges au fil des jours et des kilomètres : la marche comme révélateur d'existence.

Alexandre et Sonia interviennent dans de nombreuses entreprises pour des séminaires, des conventions ou des interventions ciblées porteuses de messages forts, sur la solidarité, l'engagement, la marche, les perspectives énergétiques, les relations interpersonnelles, la gestion des conflits, l'appréhension de la différence, etc.

Prix[modifier | modifier le code]

Le long Métrage Africa Trek a reçu plusieurs prix et distinctions, nationales et internationales :

  • Ancre d'Or 2004 du Festival international du film d'exploration de Toulon
  • Prix Odyssée 2004, Prix Peter BIRD 2004 des Écrans de l'aventure de Dijon
  • Prix des Jeunes 2004 de Dijon, Grand prix Adventura 2004 du Festival international du film d'aventure de Montréal
  • Prix du Tourisme durable 2005 de Saint-Étienne
  • Prix du Public 2005 du Festival d'Aventure de La Rochelle
  • Toison d'or du livre de Dijon 2004
  • Prix du Livre des Angles 2005
  • Prix du Livre 2005 du salon du livre de Cosne-sur-Loire.

Récits d'expéditions[modifier | modifier le code]

  • On a roulé sur la terre, en collaboration avec Sylvain Tesson, Laffont, 1996.
  • Himalaya : visions de marcheurs des cimes, en collaboration avec Sylvain Tesson, Transboréal, 1998.
  • La Marche dans le ciel : 5 000 km à pied à travers l'Himalaya, en collaboration avec Sylvain Tesson, Laffont, 1998.
  • Africa Trek I : 14000 km dans les pas de l'Homme, en collaboration avec Sonia Poussin, Laffont, 2004.
  • Africa Trek II : 14000 km dans les pas de l'Homme, en collaboration avec Sonia Poussin, Laffont, 2005.
  • Africa Trek l'Album, L'album photo d'Africa Trek, Actes Sud 2006.
  • Marche avant, Laffont, 2010.

Vidéo[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]