Alexandre Lacoste

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alexandre Lacoste
En juin 1884
En juin 1884
Fonctions
Administrateur du Québec
20 mars 189330 août 1893
8 avril 189713 mai 1897
Juge en chef du Québec
14 septembre 189124 janvier 1907
Prédécesseur Antoine-Aimé Dorion
Successeur Henri-Thomas Taschereau
Orateur du Sénat du Canada
27 avril 189113 septembre 1891
Prédécesseur George William Allan
Successeur John Jones Ross
Sénateur de De Lorimier
11 janvier 188413 septembre 1891
Prédécesseur Jacques-Olivier Bureau
Successeur Alphonse Desjardins
Conseil législatif des Mille-Isles
4 mars 18826 décembre 1883
Biographie
Date de naissance 13 janvier 1842
Lieu de naissance Boucherville
Date de décès 17 août 1923 (à 81 ans)
Lieu de décès Montréal
Sépulture Cimetière Notre-Dame-des-Neiges
Parti politique Parti conservateur du Canada
Père Louis Lacoste
Diplômé de Université Laval
Profession Avocat

Alexandre Lacoste, né le 13 janvier 1842 à Boucherville et décédé le 17 août 1923 à Montréal, est un avocat, un professeur et un homme politique canadien qui fut président du Sénat du Canada du 27 avril au 13 septembre 1891.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Louis Lacoste, Alexandre est né le 13 janvier 1842, à Boucherville, au Québec. En 1851, il débute ses études classiques au Séminaire de Saint-Hyacinthe. Il étudie le droit à l'Université Laval en 1858-1859 puis à l'École de droit du collège Sainte-Marie où il obtient une licence en droit. Il est admis au Barreau du Bas-Canada le 3 février 1863. Le 8 mai 1866, il épouse Marie-Louise Globensky à Montréal, avec qui il aura au moins sept filles (dont Marie Lacoste-Gérin-Lajoie, Thaïs Lacoste-Frémont et Justine Lacoste-Beaubien) et trois fils. Il devient docteur en droit de l'Université Laval en 1879. Il est bâtonnier du barreau de Montréal de 1879 à 1881.

De 1880 à 1923, il est professeur de droit à l'Université Laval à Montréal. En 1880, il acquiert le journal conservateur La Minerve avec d'autres associés. Le premier ministre Joseph-Adolphe Chapleau le nomme membre du Conseil législatif du Québec en 1882 pour la division des Mille-Isles. En 1884, il est nommé au Sénat du Canada pour la division de De Lorimier. Il sera orateur de cette chambre pendant quelques mois en 1891. Il est nommé au Conseil privé de la Reine pour le Canada le 1er octobre 1892. Il démissionne du Sénat suite à sa nomination comme juge en chef du Québec, poste qu'il occupa de 1891 à 1907.

Il part à la retraite en 1907 et décède le 17 août 1923, à Montréal à l'âge de 81 ans. Il est inhumé le 21 août 1923 au cimetière Notre-Dame-des-Neiges.

Le fonds d'archives de la Famille Lacoste est conservé au centre d'archives de Montréal de Bibliothèque et Archives nationales du Québec[1]. Le fonds d'archives Alexandre Lacoste est conservé au centre d'archives de Québec de Bibliothèque et Archives nationales du Québec[2].

Honneurs et distinctions[modifier | modifier le code]

Il est fait chevalier en 1892 par la Reine Victoria[3] et est fait chevalier commandeur de l'Ordre de Saint-Michel et Saint-Georges (KCMG) la même année[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fonds Famille Lacoste (P76) - Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).
  2. Fonds Alexandre Lacoste (P837) - Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).
  3. London Gazette : n° 26298, p. 3514, 17-06-1892
  4. (fr) Lacoste, sir Alexandre, sur le site du Dictionnaire biographique du Canada en ligne

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]