Alexandre Koutepov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alexandre Pavlovitch Koutepov
Александръ Павловичъ Кутеповъ
Image illustrative de l'article Alexandre Koutepov

Naissance 16 septembre 1882
Tcherepovets
Décès 6 mai 1930 (à 47 ans)
Moscou
Origine Drapeau de la Russie Impériale Empire russe
Allégeance Drapeau de la Russie Impériale Empire russe
Flag of Russia.svg Armées blanches
Arme infanterie
Grade IRA F8GenBranch 1917 h.png Général d’infanterie
Années de service 1904 – 1924
Conflits Guerre russo-japonaise
Première Guerre mondiale
Guerre civile russe
Commandement Premier corps de l’armée des volontaires, premier corps de l’armée russe
Distinctions Ordre de St-Georges IVe degré Ordre de Saint-Georges
Ordre de Saint-Vladimir IVe degré Ordre de Saint-Vladimir
Ordre de Sainte-Anne IVe degré Ordre de Sainte-Anne
Ordre de Saint-Stanislas IIIe degré Ordre de Saint-Stanislas
Médaille de la première campagne du Kouban Médaille de la première campagne du Kouban
Ordre de Saint-Nicolas IIe classe Ordre de Saint-Nicolas le Thaumaturge
Autres fonctions Président de l’union générale des combattants russes

Alexandre Pavlovitch Koutepov ou Koutiepov (en russe : Александр Павлович Кутепов), 16 septembre 1882, Tcherepovets (Russie) - 6 mai 1930, Moscou (Russie)

Après la guerre russo-japonaise il est versé en 1906 dans le régiment Préobrajensky de la garde. Il participe à la Première Guerre mondiale dans ce régiment et est promu en 1916 au rang de colonel. Après la révolution de février il en devient le dernier commandant le 27 avril 1917. Suite à la révolution d’octobre il ordonne la dissolution du régiment et gagne, via Kiev, la région du Don. Le 24 décembre 1917 il s’enrôle dans l’armée des volontaires.

Guerre civile[modifier | modifier le code]

Général Koutepov à Kharkov lors d’une prière du régiment d’assaut de Kornilov en 1919

Fin 1917 et en janvier 1918, il commande la garnison blanche de Taganrog qu’il parvient à défendre à plusieurs reprises contre les assauts des troupes rouges (ce sont, d’après Anton Ivanovitch Dénikine, les premiers combats sérieux entre les forces bolchéviques nombreuses mais désorganisées et les officiers blancs, peu nombreux mais enthousiastes). Koutepov participe à la première campagne du Kouban comme commandant de la 3e compagnie du 1er régiment d’officiers et, après la mort de M. Nejentsev, lui succède à la tête du régiment d'assaut de Kornilov. Il dirigera cette unité au début de la seconde campagne du Kouban puis, à la mort du général Markov, il prend le commandement de la première division d’infanterie.

Suite à la prise de Novorossiisk par les troupes blanches Koutepov est nommé gouverneur militaire de la mer noire et, le 12 novembre 1918, promu général-major.

Lors de l’offensive blanche de 1919 il commande le premier corps d’armée et est promu, pour bravoure face à l’ennemi, lieutenant-général le 23 juin 1919.

Proche du général Wrangel.

Exil[modifier | modifier le code]

Après la défaite des blancs et l’évacuation de Crimée il dirige le camp de Gallipoli. Il émigre en France en 1924 et dirige le ROVS (l’union générale des combattants russes fondée par P. Wrangel). Il est enlevé à Paris en janvier 1930 par les services soviétiques et transporté secrètement de Paris en Russie soviétique. Il semble que Koutepov soit mort en route, mais les détails de sa mort sont toujours incertains.

Il sera remplacé par le général Miller à la tête du ROVS (Miller sera enlevé à Paris en septembre 1937, et tué à Moscou en 1939) .

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marina Grey: Le général meurt à minuit: l'enlèvement des généraux Koutiépov (1930) et Miller (1937). Paris 1981.
  • Beaune Danielle. L'enlèvement du Général Koutiepoff: documents et commentaires. Aix-en-Provence 1998.
  • R.G. Gagkuyev/W.S. Tsvetkov:/V.V. Golitsyn: General Koutiépov. Moscou 2009. ISBN 978-5-85824-190-4.