Alexandre Hélios

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alexandre Hélios
Titre
Roi d'Arménie
3430 av. J.-C.
Prédécesseur Artavazde II
Successeur Artaxias II
Biographie
Dynastie Lagides
Date de naissance 40 av. J.-C.
Père Marc Antoine
Mère Cléopâtre
Conjoint Jotapé de Médie-Atropatène

Alexandre Hélios (en grec Ἀλέξανδρος Ἤλιος, « soleil »), né en 40 av. J.-C., est l'aîné des fils de Cléopâtre et de Marc Antoine, frère jumeau de Cléopâtre Séléné (« lune ») et frère aîné de Ptolémée Philadelphe[1].

Il est marié par ses parents à Jotapé, une fille d'Artavazde Ier d'Atropatène[2], roi de Sophène. Il est nommé roi d'Arménie en 34 av. J.-C. après que Marc Antoine a fait arrêter Artavazde II, considéré comme la cause du désastre de l’expédition d’Antoine contre les Parthes[3] et l'a envoyé en Égypte. Marc Antoine écarte ainsi le fils d'Artavazde, Artaxias II, qui se réfugie chez les Parthes[4]. Alexandre règne nominalement sur ce pays[5] de 34 à 30 av. J.-C. ; en effet, à la suite de sa défaite lors de la bataille d'Actium en 31 av. J.-C., Marc Antoine se désengage d'Arménie[4], ce qui permet à Artaxias, aidé par ses alliés parthes[6], de mettre fin au règne nominal d'Alexandre Hélios et de récupérer le trône arménien en 30 av. J.-C.

Selon Appien et Pausanias, après le suicide de leurs parents, les trois orphelins sont élevés par Octavie, sœur de l’empereur Octave Auguste, ex-épouse de Marc Antoine et mère de leurs deux demi-sœurs Antonia l'Aînée et Antonia la Jeune[7]. Les deux garçons vivent semble-t-il quelque temps avec leur sœur et leur beau-frère Juba II avant que l'on perde leur trace.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Plutarque, Vies parallèles des hommes illustres, « Antoine », XXXVII et LIX [lire en ligne (page consultée le 15 juin 2008)].
  2. René Grousset, Histoire de l'Arménie des origines à 1071, Paris, Payot,‎ 1947 (réimpr. 1984, 1995, 2008) (ISBN 978-2-228-88912-4), p. 103.
  3. Plutarque, op. cit., LIV.
  4. a et b Dédéyan 2007, p. 136.
  5. Plutarque, op. cit., LIX.
  6. (en) Article « Armenia and Iran », dans Encyclopædia Iranica en ligne. Consulté le 16 décembre 2011.
  7. Plutarque, op. cit., XCV.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]