Alexandre Du Sommerard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Alexandre Du Sommerard

Description de cette image, également commentée ci-après

Alexandre Du Sommerard d'après une peinture de Frédéric Millet (1786-1859), collection du Musée de Cluny

Nom de naissance Simon Nicolas Alexandre Du Sommerard
Naissance 31 août 1779
Bar-sur-Aube
Décès 19 août 1842 (à 62 ans)
Saint-Cloud
Nationalité Drapeau de la France France
Profession Archéologue

Alexandre Du Sommerard, né à Bar-sur-Aube le 31 août 1779 et mort à Saint-Cloud le 19 août 1842, est un archéologue et un important collectionneur d’œuvres d’art français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Soldat volontaire à quatorze ans, Simon Nicolas Alexandre Du Sommerard prit part à la lutte de la France révolutionnaire contre l’étranger. Rendu à la vie civile et attaché à la Cour des comptes, d’abord en qualité de référendaire, puis de conseiller-maître, il employa tous ses loisirs et la plus grande partie d’une fortune modeste à réunir, classer et publier une collection d’objets d’art du Moyen Âge et de la Renaissance.

Chaque jour, son cabinet s’enrichissait de meubles, de vases, d’ustensiles de toute espèce qu’il arrachait aux destructeurs, car pendant longtemps, il fut presque le seul à s’occuper à Paris de recueillir ces curiosités si recherchées par la suite. Peu à peu il eut des imitateurs. Toujours prêt à répondre aux questions des gens de goût et même à celles des curieux indiscrets, Du Sommerard faisait les honneurs de son cabinet avec une politesse exquise, et, sans avoir l’air de professer, il donnait des leçons d’archéologie pratique qui intéressaient et ne s’oubliaient pas.

L’hôtel de Cluny, palais gothique que Jacques d'Amboise, avait fait construire à la fin du XVe siècle, seul reste des palais du Moyen Âge, autrefois si nombreux à Paris, dut sa conservation à Du Sommerard, qui vint y établir son domicile et y placer sa collection comme une espèce de sauvegarde. Le Musée d’antiquités nationales qu’il y créa fut, à sa mort, acquis par l’État français. À sa mort, la rue des Mathurins-Saint-Jacques fut rebaptisée rue Du Sommerard, en sa mémoire.

C’est aussi là qu’il termina son grand ouvrage, sur les Arts au Moyen Âge (1838-1846, 5 vol. et 510 pl.), résumé de ses voyages, de ses longues études, de ses immenses lectures.

On lui doit :

  • des Notices sur l’hôtel de Cluny et le palais des Thermes, 1834 ;
  • sur les Arts au Moyen Âge (in-fol. et 5 volumes de texte, 1842-1846), ouvrage capital, auquel il travailla jusqu’à sa mort.

Source bibliographique[modifier | modifier le code]

  • Prosper Mérimée, Notice sur la vie et les travaux d’Alexandre Du Sommerard, Fondateur des collections de l’Hôtel de Cluny, Paris, Hôtel de Cluny, 1883.
  • Base Léonore de la Légion d'honneur

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]