Alexandre Dogiel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alexander Stanislavovitch Dogiel (1852-1922).

Alexandre Stanislavovitch Dogiel (en russe Александр Станиславович Догель), né en 1852 à Panevėžys (Poniewiech) (aujourd'hui en Lituanie) et mort en 1922 à Saint-Pétersbourg (Russie) est un histologiste et neuroscientifique russe.

Résumé biographique[modifier | modifier le code]

Il fait ses études à l'Université de Kazan où il obtient son diplôme en 1883. Il inaugure sa carrière en 1885 comme moniteur en embryologie. Puis il enseigne et pratique l'histologie, d'abord à Tomsk à partir de 1888, puis dès 1892 à l'Institut médical féminin de Saint-Pétersbourg où il se voit confier l'organisation du laboratoire d'histologie. Il est le fondateur du journal Archives russes d'anatomie, d'histologie et d'embryologie (Рус. архив анатомии, гистологии и эмбриологии)[1].

Dogiel a vécu et travaillé dans un certain isolement, publiant rarement mais avec autorité des articles longs et richement illustrés. Ses travaux ont porté sur les anomalies dégénératives et régénératives de la jonction neuro-musculaire, les fuseaux neuro-musculaires et les différentes catégories cellulaires au sein du système nerveux central. Il fait preuve d'une étonnante maîtrise des techniques de coloration argentique et certaines de ses illustrations sont proches par leurs détails des images que l'on peut obtenir à l'aide du microscope électronique de faible puissance[2].

Dogiel est une figure importante de l'histologie russe[3]. Il a formé à cette spécialité des scientifiques russes de renom tels que Bechterew, Baboukine, Yakulovitch, et Doïnikov, mais n'alla jamais rendre visite à ses collègues d'Europe occidentale.

Ses travaux principaux[modifier | modifier le code]

  • (de) Die sensiblen Nervenendigungen im Herzen und in den Blutgefässen der Säugethiere. Archiv für Mikroskopische Anatomie 1898; 52: 44-70.
  • (de) Die Endigungen des sensiblen Nerven in den Augenmuskeln und deren Sehnen beim Menschen und den Saugietieren. Arch Mikr Anat 1906; 68 : 501-22.
  • (de) Der Bau der Spinalganglien des Menschen und der Säugetiere. Jena: Fischer, 1908

Éponymie[modifier | modifier le code]

Alexandre Dogiel a laissé son nom aux neurones bipolaires des ganglions spinaux, les « cellules en T de Dogiel ».

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Amirov NKh, Bogdanov EI, Guryleva ME, Zefirov AL, Ismagilov MF, Mukhamedzyanov RZ, Sozinov AS. The history of Kazan neurological school. J Hist Neurosci 2007; 16:110-22. (abstract sur Pumed)

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Roizin L. Alexander Stanislavovich Dogiel (1852-1922). In: Haymaker W, ed. The founders of neurology. CC Thomas: Springfield; 1953 24-7.
  2. Swash M. The innervation of muscle and the neuron theory. Neuromusc Disord 2008; 18 : 426-430
  3. Fokin SI. A love 50 years long: Professor V.A. Dogiel as protistologist. Protist 2001; 152: 379-87