Alexandre Chnéour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Alexandre Constantinovitch Chnéour (son nom d'origine allemande était Schneeur, francisé en Chnéour à son installation en France)[1] est un entomologiste et herpétologiste russe d'ascendance allemande, né le 30 août 1884 à Saint-Pétersbourg et mort le 16 septembre 1977 à San Francisco.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le jeune Chnéour est passionné par les papillons très tôt. Après des voyages en Allemagne et en Suisse, il fait ses études à l’école Gourévitch de Saint-Pétersbourg puis entre à l’école d’artillerie Mikhaïlovski. Il en sort avec le grade de lieutenant et entre comme officier dans une unité d’artillerie hippomobile. Décoré au début de la Première Guerre mondiale, il entre en 1916 dans l’armée de l’air russe et entame une brève carrière dans l’aviation. Il complète sa formation militaire à l’Académie militaire.

Durant la Révolution russe de 1917, il rejoint les armées blanches anticommunistes et se bat dans les montagnes du Caucase. Il est plus tard évacué dans le camp Gallipoli en Turquie. Chnéour passe en Bulgarie où il donne des cours dans une école du génie militaire, ainsi qu’aux membres de l’armée blanche.

Il s’installe ensuite à Lyon puis, en 1929, en Tunisie (protectorat français), où il travaille à la cartographie pour le service des ponts et chaussés. Il commence à publier sur les lépidoptères de Tunisie en 1934. Il publie, entre 1934 et 1937, six articles en allemand sous son nom Schneeur, reprenant sa graphie d'origine.

Jusqu’en 1956, il fait paraître régulièrement des articles sur les papillons de Tunisie. Avec N. Chpakowsky, il publie également un article sur les serpents de ce pays. Il doit quitter la Tunisie au moment de son indépendance en 1956. Il émigre alors aux États-Unis et débarque le 2 juin 1956. Il vit d’abord à New York où, à l’American Museum of Natural History, il vérifie l’identification de ses captures de Tunisie. Il est alors blessé par la chute d’une bibliothèque où il travaillait.

Chnéour s’installe par la suite en Californie et cède ses collections à la California Academy of Sciences. Il est blessé par un cambrioleur alors qu’il avait plus de 90 ans et doit être hospitalisé.

Source[modifier | modifier le code]

Paul H. Arnaud Jr (2001), Obituary : Alexandre Constantinovich Chnéour (Schneeur) (1887-1977). Myia, 6 : 205-212. — L’auteur cite une bibliographie complète de Chnéour ainsi que la liste des taxons qui lui ont été dédiés.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. C'est selon sa graphie d'origine qu'il a signé ainsi plusieurs articles articles écrits en allemand

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]