Alexandre Beaudoin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Alexandre Beaudoin

alt=Description de l'image alexandrebeaudoin.jpg.
Naissance 16 février 1978
Drummondville (Drapeau du Canada Canada)
Nationalité canadien
Institutions Sûreté du QuébecDrapeau : Québec Québec
Diplôme Université de Montréal
Renommé pour Oil Red O, Police Technology Assessment
Distinctions Prix Edward Foster, Membre de l'Ordre du Mérite des corps policiers

Alexandre Beaudoin (né le 16 février 1978 à Drummondville au Québec) est un chercheur en criminalistique québécois connu pour l'invention d'une technique permettant le développement d'empreintes digitales latentes sur les surfaces poreuses (comme le papier et le carton) sèches ou mouillées[1]. (Oil Red O)

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir reçu son diplôme de B.Sc. en microbiologie et immunologie de l'Université de Montréal en 2000, il est engagé par la Sûreté du Québec au Service de l'Identité Judiciaire comme spécialiste en révélation d'empreintes latentes au laboratoire. En 2003, il obtient un poste de recherche comme conseiller scientifique et technique. Il poursuit ces études à temps plein pendant la même période, obtenant un diplôme de M.Sc. en Health Technology Assessment (HTA) & Management en 2009 avec les facultés de médecine de quatre universités différentes: Université de Montréal, Université d'Ottawa, Universitat Internacional de Catalunya (Barcelone) et Università Cattolica del Sacro Cuore (Rome). À partir de 2006, il est professeur invité au Collège Canadien de Police, à l'Ontario Police College (en) pour le développement chimique des empreintes digitales. En 2007, grâce à ses travaux sur le Oil Red O, il remporte le Prix reconnaissance en créativité et innovation[2],[3]. En 2008, il devient le Président de la Société canadienne de l'identité (SCI). En 2009, il est reçu par l'International Fingerprint Research Group (IFRG), où ne sont invités que les chercheurs les plus actifs et créatifs du domaine[4]. En 2010, il fonde et devient président de l'Association Québécoise de Criminalistique[5] qui regroupe les spécialistes francophones de la criminalistique.

Travail[modifier | modifier le code]

En 2004, Alexandre Beaudoin a réussi, à l'âge de 27 ans, la première révélation d'empreintes digitales latentes au moyen d'une technique qu'il a développée à base de Oil Red O[6],[7],[8]. Les recherches se poursuivirent pour intégrer la méthode au sein des séquences standards de développement d'empreintes digitales[9],[10]. Il développe ensuite le concept de mini-PTA, sur la base des mini-HTA Danois, qui consiste en l'évaluation des technologies policières (Police Technology Assessment - PTA) dans une optique de favoriser le meilleur achat technologique selon les réalités régionales du corps policier[11].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

  • Beaudoin, A; Guillemette, D.Interventions sur une scène de crime, Montréal, Éditions André Fontaine, 2013 [13]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Triplett M, Fingerprint Dictionary, Two Rings Publishing, Bellevue, Washington
  2. assnat.qc.ca
  3. alexandrebeaudoin.net
  4. sq.gouv.qc.ca
  5. AQC
  6. Beaudoin, A. New technique for revealing latent fingerprints on wet, porous surfaces: Oil Red O. Journal of Forensic Identification, 2004, 54 (4), 413-421.
  7. Block, I. Young researcher makes his mark. The Gazette Journal, 2005, August 23 rd.
  8. http://ici.radio-canada.ca/actualite/v2/anneeslumiere/niveau2_16529.shtml
  9. Rawji, A. ; Beaudoin, A. Oil Red O versus Physical Developer on wet papers: a comparitive study Journal of Forensic Identification, 2006, 56 (1), 33-54.
  10. Guigui, K.; Beaudoin, A. The use of Oil Red O in sequence with other methods of fingerprint development. Journal of Forensic Identification, 2007, 57 (4), 550-581
  11. A. Beaudoin, Analyse des stratégies d’évaluation des technologies des corps policiers canadiens : le cas de l’Identité judiciaire, Master Thesis, Université de Montréal, Montréal, Canada, 2009
  12. Gazette du Canada, Partie 1, Vol 146, No 12 OTTAWA, LE SAMEDI 24 MARS 2012, pp 146-147
  13. http://www.editionsaf.com/fontaine/nos-livres/

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]