Alexandra Marinina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alexandra Marinina

Alexandra Marinina (en cyrillique : Александра Маринина), criminologue et romancière russe, auteur de romans policiers.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alexandra Marinina (de son vrai nom Marina Anatolieva Alexeïeva) est née le 16 juillet 1957 à Lvov (Ukraine). Elle a vécu à Léningrad (aujourd'hui Saint-Pétersbourg) jusqu'en 1971 avant de s'installer à Moscou où elle achève en 1979 ses études à la Faculté de Droit Lomonossov de l'Université d'État de Moscou (МГУ).

Elle entre en 1980 à l'Académie du Ministère de l'Intérieur (МВД) de l'Union soviétique avec le grade de lieutenant de police. Elle y étudie la criminologie et y soutient en 1986 une thèse sur "la personnalité des criminels violents et la prévention de la récidive". Elle a publié depuis 1987 plus d'une trentaine d'articles de recherche sur ce thème dont Crime and crime prevention in Moscow publié par l'UNICRI.

En 1994, elle devient directrice adjointe et rédactrice en chef du service d'édition de l'Institut Juridique Moscovite du Ministère de l'Intérieur de Russie. Elle prend sa retraite en 1998 avec le grade de lieutenant-colonel de police.

Activité littéraire[modifier | modifier le code]

En 1991, elle écrit en collaboration avec son collègue Alexandre Gorkine un premier récit policier : Le séraphin à six ailes (Шестикрылый Серафим), publié à l'automne 1992 dans le magazine Militsiïa ("La police"). Concours de circonstances (Стечение обстоятельств), son récit suivant, qu'elle écrit seule, est publié à l'automne 1993 dans Militsiïa. L'héroïne fétiche de Marinina, Anastassia Kamenskaïa, y apparaît pour la première fois.

Les romans de Marinina (une trentaine à ce jour) sont publiés en Russie dans la collection de romans policiers Tchornaïa kochka (Чёрная кошка, "Le chat noir") des éditions Eksmo (Эксмо) depuis avril 1995.

En 1998, lors de la Foire Internationale du Livre de Moscou, Marinina reçoit le titre d'"écrivain de l'année" pour avoir vendu le plus de livres en 1997. Elle est également nommée "succès de l'année" par le magazine Ogonïok. Les livres de Marinina ont été traduits dans plus de vingt langues. En 1999, les aventures de Kamenskaïa ont été l'objet d'une série télévisée diffusée dans plusieurs pays de langue russe.

L'œuvre de Marinina[modifier | modifier le code]

Les romans de Marinina se distinguent de la majorités des romans policiers russes actuels par leur finesse psychologique. Là où beaucoup d'auteurs russes se complaisent dans l'étalage de violence et de sexe et dans la fascination pour la mafia et ses mœurs, Marinina propose des intrigues plus solides, mettant en scène l'incorruptible Anastasia Kamenskaïa, où l'auteur se refuse à toute vulgarité. Ses romans offrent aussi une description réaliste des problèmes quotidiens de la Russie d'aujourd'hui. Il y a assez peu d'action dans ses récits dont une grande part est consacrée à décrire les méthodes de travail et d'analyse des enquéteurs mais aussi leurs relations de travail et leurs difficultés personnelles.

Ouvrages de Marinina traduits en français[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :