Alexander Wang

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wang.
Alexander Wang Photo by Ed Kavishe Fashion Wire Press.jpg

Alexander Wang est un créateur de mode américain, né le 26 décembre 1983 à San Francisco, États-Unis. Il est le directeur artistique de Balenciaga depuis décembre 2012.

Alexander Wang est notamment connu pour son travail sur les sacs, son article phare.

Carrière[modifier | modifier le code]

Après avoir passé les dix-huit premières années de sa vie dans sa Californie natale auprès de sa famille d'origine taïwanaise, où il commence à dessiner des chaussures dès son plus jeune âge et à confectionner des vêtements à l'adolescence[1], il part étudier le design à la Parsons School de New York[2], où il collaborera avec Derek Lam (en) ou encore Marc Jacobs et où il fera un stage pour Vogue. Au sein de ce magazine, il fait la connaissance de l'influente Anna Wintour qui devient son mentor[1]. Il abandonne néanmoins ses études dès la deuxième année pour devenir le bras droit de Marc Jacobs et, par la suite, lancer sa propre griffe Alexander Wang en 2005, une ligne de mailles, de pulls en cachemire unisexes[1],[2]. Deux ans plus tard, il sort sa première collection féminine[2]. En 2005, il a ouvert sa première boutique, dans le quartier de SoHo à New York. Aujourd'hui, il en a ouvert seize dans le monde.

Clairement soutenu par Anna Wintour[3], il est nommé au Conseil des créateurs de mode américains 2009 dans la catégorie mode féminine, et y gagna le prix du magazine Vogue, 200 000 dollars de financement pour les jeunes créateurs. Il est également parrainé par Diane von Furstenberg et Lagerfeld lui apporte publiquement son soutien[1].

Alexander Wang possède également une seconde collection de prêt-à-porter sous le nom de T by Alexander Wang, à des prix plus accessibles que sa griffe Alexander Wang, ainsi que des lignes d'accessoires, de vêtements masculins ou de bijoux[1]. L'ensemble de ses activités, qui sont gérée en famille avec sa sœur et son frère, sa mère, ou sa belle-sœur, réalisant plusieurs dizaines de millions de dollars de chiffre d'affaires[1].

Le 30 novembre 2012, Women’s Wear Daily annonce son arrivée chez Balenciaga comme directeur artistique, pour remplacer Nicolas Ghesquière[4]. Il s'occupe du prêt à porter, des chaussures et des sacs.

Outre ses propres lignes et la création chez Balenciaga, il collabore avec Uniqlo, Gap, les cosmétiques Shiseido, les cafés Starbucks ou encore le géant suédois H&M pour sa collection automne-hiver 2014-15[1].

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g Hélène Brunet-Rivaillon, « L'explosion du big Wang », Le Parisien Magazine, no 4652,‎ 8 août 2014, p. 74 à 75
  2. a, b et c Katell Pouliquen, « Alexander Wang, un américain à Paris », L'Express Styles, L'Express, no 3206,‎ 12 décembre 2012, p. 20
  3. Katell Pouliquen, « Anna Wintour, le dieu de la mode est une femme », L'Express Styles, no 3201,‎ 7 novembre 2012, p. 124 à127 (ISSN 0014-5270, lire en ligne)
  4. Alexander Wang, nouveau directeur artistique de Balenciaga par Le Monde, 3 décembre 2012.