Alexander Schleicher ASK 21

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alexander Schleicher ASK 21
K21 glider.jpg Vue du planeur

Constructeur Drapeau : République fédérale d'Allemagne Alexander Schleicher GmbH & Co
Premier vol Décembre 1978
Équipage 2
Dimensions
Profil Wortmann FX S 02-196/FX 60 60-126
Envergure 17,0 m
Longueur 8,35 m
Hauteur 1,55 m
Surface alaire 17,95 m2
Allongement 16,1
Masses et charge
Masse à vide 360 kg
Masse maximale 600 kg
Performances
Vitesse maximale 280 km/h
Vitesse de décrochage 62 km/h
Finesse 35 à 85
Taux de chute minimale 0,65 m/s
ASK 21 en roulage.
Schleicher ASK 21 en approche finale

L'Alexander Schleicher ASK 21 est un planeur biplace en matériaux composites doté d'une aile en position médiane et d'une gouverne de profondeur en T. Il a été conçu pour l'instruction mais est aussi adapté au vol sur campagne et à la voltige.

Origine[modifier | modifier le code]

L'ASK-21 a été créé par Rudolf Kaiser comme la version moderne du populaire ASK 13, dans le but de répondre à la demande de biplaces modernes pour la formation des pilotes. L'ASK-21 est le premier biplace construit entièrement en matériau composite produit par Alexander Scleicher. Le prototype a réalisé son premier vol en décembre 1978 et la production commença en 1979. Aujourd'hui, la production continue et plus de 750 unités ont déjà été construites. En décembre 2004 l'ASK-21 Mi, une version autonome pour le décollage, vola pour la première fois.

Construction[modifier | modifier le code]

Les deux sièges sont montés en tandem avec des commandes doubles, les pédales pour le palonnier ainsi que le recul du siège étant ajustables. Le fuselage consiste en une structure tubulaire qui offre une grande résistance pour un poids minime.

L'aile, en deux parties en position médiane, est montée en porte-à-faux et verrouillée par deux axes. Elle est équipée d'aérofrein de type Schempp-Hirth. Les saumons d'aile sont courbés vers le bas, ce qui permet de décoller sans l'aide d'une personne lors de départ de roulage. La stabilisateur est en forme de T et la profondeur possède un compensateur à ressort, son raccordement est automatique. Le train d'atterrissage est constitué de 2 ou 3 roues fixes. La roue principale, derrière le centre de gravité, est freinée par système hydraulique. La vérification de la pression du pneu est gênée par le besoin d'enlever le capot de carénage de roue (que beaucoup de clubs enlèvent de manière permanente pour faciliter l'entretien régulier et pour réduire le risque de mise à feu par l'herbe emprisonnée qui peut entrer en contact avec le frein.

Versions[modifier | modifier le code]

  • ASK 21 : Planeur biplace d'école, de voyage et d'entrainement à la voltige élémentaire.
    • Schleicher TG-9A : 5 ASK 21 achetés par l’USAF Academy (94th Flying Training Squadron), dotés d'un serial [86-1971/2 et 87-1973/5] et d'une immatriculation civile [N971AF à N975AF].
    • Schleicher Vanguard T. Mk 1 : 10 exemplaires achetés par la Royal Air Force et utilisés pour la formation des Cadets de l’Air.
  • ASK 21 Mi : Version à décollage autonome qui a effectué son premier vol en décembre 2004. Développé par l'ingénieur Michael Greiner, le prototype a depuis reçu une roue avant orientable asservie à la commande de direction. Avec un moteur Diamond MidWest AE50R de 56 ch escamotable dans le dos du fuselage, la masse à vide atteint 495 kg et la masse en charge 700 kg. Le taux de montée varie de 2,9 (monoplace) à 2,7 m/s (biplace) et l'autonomie est d'environ 500 km en vol dauphin.

Caractéristiques de Vol[modifier | modifier le code]

Le profil épais de l'aile donne un bon comportement aux vitesses réduites (vitesse de décrochage est approximativement 65 km/h).

L'ASK-21 décroche de la manière la moins dangereuse: si la vitesse est progressivement réduite en vol horizontal, le planeur commence à vibrer, avertissant le pilote de la proximité du décrochage. Mais le nez du planeur ne s'effondre toujours pas, seul le vario indique un taux de chute important. Il suffit de ramener le manche au neutre pour reprendre une allure de vol normale. Il faut maintenir un cabré de 10 à 20 degrés pour obtenir une abatée de décrochage. C'est un parfait exemple de stabilité mécanique, où l'aéronef reprend une assiette normale par lui-même. Lors des décrochages, l'aile reste parfaitement contrôlable en roulis.

Il est très difficile, voire presque impossible, d'amener le planeur en vrille dans des conditions normales (tous les aéronefs peuvent partir en vrille). Afin de rendre la vrille possible, pour l'entraînement ou des démonstrations, un "spin kit" est vendu par le constructeur. Il consiste en des lests placés près de la queue qui déplacent le centre de gravité.

Utilisé comme monoplace, l'ASK-21 s'élève aussi bien dans les ascendances que le K 8.

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]