Alexander Ross Clarke

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Alexander Ross Clarke

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Le capitaine Clarke en 1861.

Naissance 16 décembre 1828
Reading, Berkshire (Angleterre)
Décès 11 février 1914
Strathmore, Reigate (dans le Surrey)
Domicile Southampton
Nationalité Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Champs géodésie
Institutions Royal Society, Association Internationale de Géodésie
Diplôme School of Military engineering de Chatham
Renommé pour ellipsoïdes de Clarke
Distinctions médaille d'or de la Royal Society

Alexander Ross Clarke (né le 16 décembre 1828 à Reading, Berkshire, en Angleterre - mort le 11 février 1914 à Strathmore, Reigate, dans le Surrey) est un géodésiste anglais passé à la postérité pour les différents ellipsoïdes de référence qu'il a proposés pour approcher la forme du géoïde.

Biographie[modifier | modifier le code]

Clarke passa son enfance dans la colonie britannique de Jamaïque, puis sa famille revint en Angleterre. Le 1er octobre 1847 il s'engagea dans le corps militaire des Royal Engineers. Il fit ses classes à la School of Military engineering de Chatham (Kent). En 1850 il fut affecté à l' Ordnance Survey à Southampton.

De 1851 à 1854 il servit au Canada, où il épousa Frances Dixon (1853).

Clarke rejoignit ensuite l’Ordnance Survey à Southampton, où il fut promu directeur du service topographique en 1856. Il publia un Aperçu historique des recherches topographiques en Grande Bretagne en 1858. L'autorité de ses travaux en la matière lui valurent son élection à la Royal Society quatre ans plus tard (5 juin 1862).

C'est en 1866 qu'il proposa une première alternative à l'ellipsoïde de Bessel pour le géoïde, un ellipsoïde de référence appelé « Clarke 1866 » et toujours en usage aujourd'hui, notamment dans les pays anglo-saxons. Son traité intitulé Geodesy (1880) décrit un deuxième ellipsoïde, le « Clarke 1880 », utilisé surtout pour l'Afrique.

Après 27 ans de service en Angleterre, il reçut l'ordre formel de prendre un poste dans les colonies. Ne pouvant s'y résoudre (il avait quatre garçons et neuf filles), il remit sa démission aux autorités militaires, quittant l'armée en 1881 avec le grade de colonel. Il se retira à Redhill, dans le Surrey. Quelque temps plus tard, il démissionna de la Royal Society pour des raisons pécuniaires.

Mais en octobre 1883, Clarke était le représentant du Royaume-Uni à la conférence internationale de géodésie de Rome, et en 1884 il était membre de l'Association Internationale de Géodésie.

Il reçut la médaille d'or de la Royal Society, fut réélu membre et dispensé de cotisation.

Références[modifier | modifier le code]

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Alexander Ross Clarke » (voir la liste des auteurs)
  • (en) Charles Close, « The Life and Work of Colonel Clarke », The Royal Engineers Journal, vol. XXXIX, no 4,‎ décembre 1925, p. 658-665