Alexander Patch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Patch.
US-O10 insignia.svg Alexander Patch
Alexander Patch en 1944.
Alexander Patch en 1944.

Surnom Sandy
Naissance 23 novembre 1889
Fort Huachuca, États-Unis
Décès 21 novembre 1945 (à 56 ans)
San Antonio, États-Unis
Origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Arme United States Department of the Army Seal.svg Infanterie
Grade US-O10 insignia.svg Général
Années de service 1909 – 1945
Conflits Première Guerre mondiale,
Seconde Guerre mondiale
Faits d'armes Bataille de Guadalcanal,
Opération Anvil Dragoon
Alexander Patch avec Thierry d'Argenlieu

Alexander Patch, de son vrai nom Alexander McCarrell « Sandy » Patch, né en 1889, mort en 1945 était un général de l'US Army lors de la Seconde Guerre mondiale. Il est principalement connu pour sa participation à la bataille de Guadalcanal dans le Pacifique puis au Débarquement de Provence et aux campagnes qui suivirent jusqu'à la capitulation allemande.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le général Patch sur la Plage de Pampelonne en 1944.

Patch est né le 23 novembre 1889 à Fort Huachuca, un poste militaire dans l'Arizona, où son père commandait un détachement. Il n'a jamais envisagé une carrière autre que l'armée, et fut reçu à l'Académie militaire de West Point, à New York, en 1909. Il avait voulu suivre son père au sein de la cavalerie, mais se rendit compte qu'elle devenait obsolète et choisit donc plutôt l'infanterie, où il fut engagé en 1913.

Durant la Première Guerre mondiale, Patch a servi comme officier d'infanterie et comme instructeur à l'école de l'armée des mitrailleuses. Alors qu'il était commandant des troupes sur la ligne de front en France, sa conduite au combat le fit remarquer de George C. Marshall alors officier dans l'état-major du général John Pershing.

Pendant la montée le renforcement des forces américains avant que les États-Unis n'entrent dans la Seconde Guerre mondiale, Marshall est nommé chef d'état-major de l'armée des États-Unis. Il promut Patch au grade de brigadier général et l'envoya à Fort Bragg, en Caroline du Nord, pour superviser la formation de nouveaux soldats.

Patch fut promu major-général le 10 mars 1942. Cette année-là, il est envoyé sur dans le Pacifique afin d'organiser le renforcement et la défense de la Nouvelle-Calédonie. Il prend le commandement de l'American New Caledonian Division.

Cette division se bat durant la bataille de Guadalcanal en octobre 1942, où elle soulagea la division de Marines qui était sur place. En décembre 1942, Patch prit le commandement du Corps XIV, et fut chargé de l'offensive à Guadalcanal. Sous sa direction, en février 1943, les Japonais furent chassés de l'île.

Impressionné par la performance de Patch à Guadalcanal, le général Marshall l'envoie sur le front en Europe, où il prend le commandement de la 7e Armée précédemment commandé par le général Mark Wayne Clark. Il débarqua en Provence le 15 août 1944. Patch est promu au grade de lieutenant général le 18 août 1944, et conduit la 7e armée dans une offensive rapide jusqu'à la vallée du Rhône. Le 9 septembre 1944, près de Dijon, il fait la jonction avec l'armée du lieutenant-général George S. Patton qui avait débarqué sur les plages de Normandie. Patch connut une tragédie personnelle lorsque son fils, le capitaine Alexander M. Patch III, fut tué au combat le 22 octobre 1944, alors qu'il commandait une compagnie d'infanterie de la 79e division d'infanterie.

Au printemps 1945, le commandant suprême allié, le général Eisenhower offrit à Patch l'usage d'un B-25 Mitchell attitré, mais Patch refuse l'offre parce qu'il voulait rester en contact avec ses subordonnés.

Patch échappa de peu à la mort, le 18 avril 1945, quand un chasseur allemand, un Messerschmitt Bf 109, attaqua l'avion qui le conduisait de Kitzingen à Öhringen, en Allemagne. Patch coordonna les opérations au cours de la bataille de Nuremberg.

Patch conserva le commandement de la 7e armée jusqu'à la fin de la guerre en Europe en mai 1945, traversant le Rhin, attaquant la ligne Siegfried, puis se déplaçant vers le sud de l'Allemagne.

En août 1945, Patch retourna aux États-Unis pour prendre le commandement de la 4e armée mais il fut rapidement hospitalisé pour des problèmes de reins. Il mourut de pneumonie le 21 novembre 1945 au Brooke General Hospital à Fort Sam Houston à Houston au Texas. Il est enterré au cimetière de West Point.

Hommages[modifier | modifier le code]

  • Patch Barracks, un casernement militaire à Stuttgart en Allemagne.
  • Une place porte son nom à Lunéville, le square Patch.
  • Un pont porte son nom à Épinal, le pont Patch, en souvenir du premier blindé à entrer dans la ville qui faisait partie de son armée.
  • Une rue porte son nom à Forbach, l' Avenue du Général Patch.
  • Un monument commémore "le débarquement des alliés en Provence, sous le commandement du Général Patch le 15 août 1944", en bas du boulevard qui porte son nom à Ramatuelle, dans le Var, vers le plage de Pampelonne.

En 1954, il lui fut accordé à titre posthume le grade de general (4 étoiles)

Médailles[modifier | modifier le code]

1e colonne Army Distinguished Service Medal w/ two Oak Leaf Clusters Navy Distinguished Service Medal Bronze Star
2e colonne World War I Victory Medal (États-Unis) with three battle clasps American Defense Service Medal American Campaign Medal Asiatic-Pacific Campaign Medal w/ two service stars
3e colonne European-African-Middle Eastern Campaign Medal w/ three service stars World War II Victory Medal Companion of the Order of the Bath (Royaume-Uni) Commandeur de la Légion d'honneur (France)
4e colonne Croix de guerre avec palme (France) Ordre de Léopold II, Grand Croix (Belgique) Croix de guerre avec palme (Belgique) Order of Abdon Calderón (Équateur)

Source[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Charles Pfannes and Victor Salamone, The Great Commanders of World War II, Volume III: The Americans
  • Weirather, Larry. "Saving General Patch." Aviation History, May 2012, pp. 18–19.
  • (en) William K. Wyant, Sandy Patch - A Biography of Lt. Gen. Alexander M. Patch, Praeger,‎ 1991 (ISBN 0-275-93454-3)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]