Alexander Marx

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Alexander Marx (Elberfeld 1878 - New York 1953) était un historien, bibliographe et bibliothécaire juif américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Elberfeld, en Allemagne, Marx grandit à Königsberg, en Prusse-Orientale. Il effectue un service militaire d'un an dans un régiment d'artillerie prussien, et se révèle excellent cavalier. Il étudie ensuite à l'université de Berlin, et au séminaire rabbinique de judaïsme orthodoxe de la ville, épousant en 1905 Hannah, la fille du rabbin David Zvi Hoffmann, recteur du Séminaire.

En 1903, Marx accepte l'invitation de Solomon Schechter à enseigner l'histoire au Jewish Theological Seminary of America, et à en être le bibliothécaire. Grâce à cette fonction, qu'il exerce jusqu'à sa mort, pendant 50 ans, il transporte la science du judaïsme depuis l'Allemagne vers les États-Unis.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Marx a publié des articles dans de nombreuses langues, maîtrisant les langues classiques comme les sémitiques. Il a contribué à des monographies et des articles pour des journaux sur une grande variété de sujets, publiant deux recueils d'essais (Studies in Jewish History and Booklore, 1944 ; Essays in Jewish Biography, 1947), et écrivant avec Max L. Margolis A History of the Jewish people (1927, réédité en 1962). Dans son travail, il insiste sur les aspects sociaux et économiques de la vie, de l'organisation et du statut légal. Il procure au lecteur une histoire juive en un volume, objective, se basant sur des recherches sérieuses, et faisant autorité.

Dans ses dernières années, il est également membre du comité de publication de la Jewish Publication Society of America.

Comme bibliothécaire[modifier | modifier le code]

À l'arrivée de Marx en 1903, la bibliothèque de la JTS possédait 5 000 volumes et 3 manuscrits. À sa mort, elle possédait 165 000 livres, et plus de 9 000 manuscrits en hébreu, en samaritain, en araméen et en yiddish, ce qui en faisait la plus importante collection de Judaica du monde.

Références[modifier | modifier le code]

  • Encyclopedia Judaica, Alexander Marx
  • Alexander Marx, par David Wachtel (2004)