Alexander Frederick Richmond Wollaston

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Alexander Frederick Richmond Wollaston

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Sandy Wollaston (2e en partant de la gauche au 1er rang), lors de l'expédition de reconnaissance de l'Everest en 1921

Alias
Sandy
Naissance 1875
Décès 3 juin 1930
Cambridge
Nationalité Britannique
Pays de résidence Royaume-Uni
Profession Médecin
Activité principale Explorateur, ornithologue, botaniste
Autres activités
Formation
Distinctions
Gill Memorial, RGS Patron’s Medal
Conjoint
Mary « Polly » Meinertzhagen
Descendants
Nicholas Wollaston (fils)
Famille
Richard Meinertzhagen (beau-frère)

Alexander Frederick Richmond « Sandy » Wollaston (1875 - 3 juin 1930) est un médecin, ornithologue, botaniste, alpiniste et explorateur britannique. Il reçoit de nombreuses distinctions et meurt assassiné par un étudiant à Cambridge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Il étudie la médecine au King's College de Cambridge, est diplômé en 1896 et se retrouve nommé chirurgien en 1903[1]. Pourtant, il déteste la profession de médecin et préfère passer sa vie dans l'exploration et l'histoire naturelle. Il voyage intensivement, visite la Laponie, les Dolomites, le Soudan et le Japon, et participe également à une expédition au Rwenzori, en Ouganda, en 1905.

Expéditions[modifier | modifier le code]

En 1910-1911, Wollaston participe à l'expédition de la British Ornithologists' Union dans la chaîne de Sudirman, en Nouvelle-Guinée néerlandaise. Le but principal est de gravir les plus hautes montagnes dans la partie occidentale de l'île et de collecter des spécimens biologiques et ethnologiques. Toutefois, l'expédition est un échec en grande partie en raison de l'opposition des autorités néerlandaises[2].

En 1912-1913, Wollaston dirige une seconde expédition, à son nom. Il réussit à parvenir à 150 mètres du sommet du Puncak Jaya, le plus haut d'Océanie avec 4 884 mètres d'altitude, sommet qui ne sera finalement vaincu qu'en 1962[3],[4]. Une espèce de chauve-souris, Hipposideros wollastoni, est nommée en son honneur.

Une troisième expédition est planifiée mais tombe à l'eau en raison du déclenchement de la Première Guerre mondiale, durant laquelle il sert comme chirurgien au sein de la Royal Navy.

Wollaston prend ensuite part, en tant que médecin, ornithologue et botaniste, à la première expédition de reconnaissance du mont Everest en 1921. C'est à cette occasion qu'il découvre une nouvelle espèce de primevère, une fleur nommée en conséquence Primula wollastonii[5].

Vie privée et reconnaissance[modifier | modifier le code]

En 1923, il se marie à Mary « Polly » Meinertzhagen, la sœur de Richard Meinertzhagen, qui lui donne trois enfants.

Il est élu au sein d'un collège de la Royal Geographic Society en 1907 et reçoit la Gill Memorial en 1914, suivie par la RGS Patron’s Medal en 1925 pour ses expéditions en Afrique et en Nouvelle-Guinée. Il désigné Honorary Secretary of the RGS en 1928.

Wollaston est invité par John Maynard Keynes à devenir enseignant au King's College de Cambridge.

Assassinat[modifier | modifier le code]

Il est assassiné avec une arme à feu dans sa chambre à Cambridge par un étudiant dérangé, Douglas N. Potts, lequel tue également un officier de police avant de retourner l'arme contre lui, le 3 juin 1930[6],[7].

Œuvre bibliographique[modifier | modifier le code]

  • 1908 - From Ruwenzori to the Congo: a Naturalist's Journey Across Africa, John Murray, Londres
  • 1912 - Pygmies and Papuans: the Stone Age to-day in Dutch New Guinea, Smith, Elder & Co, Londres
  • 1921 - Life of Alfred Newton, Professor of Comparative Anatomy Cambridge University, 1866-1907, John Murray, Londres

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Wollaston, Frederick Alexander Richmond in J. & J. A. Venn, Alumni Cantabrigienses, Cambridge University Press, 10 vols, 1922–1958
  2. (en) Alexander Frederick Richmond Wollaston, Pygmies and Papuans: the Stone Age to-day in Dutch New Guinea, Smith, Elder & Co, Londres, 1912
  3. (en) Papua Insects Foundation: Wollaston Expedition
  4. (en) Alexander Frederick Richmond Wollaston, « An expedition to Dutch New Guinea », Geographical Journal, 43 (3), 1914, pages 248-273
  5. (en) Royal Geographic Society - Imaging Everest Biographies: Alexander Frederick Richmond Wollaston
  6. (en) Foreign News: Victory Scholar, Time, 16 juin 1930
  7. (en) Brian Garfield, The Meinertzhagen Mystery. The Life and Legend of a Colossal Fraud, Potomac Books, Washington, 2007, page 174 (ISBN 978-1 59797-041-7[à vérifier : isbn invalide])

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Chris Ballard, Steven Vink, Anton Ploeg, Race to the Snow. Photography and the exploration of Dutch New Guinea, 1907-1936, Royal Tropical Institute, Amsterdam, 2001 (ISBN 90-6832-511-6)
  • Nicholas Wollaston, My Father, Sandy, Short Books, 2003 (ISBN 1-904095-44-5)