Alexander Fiske-Harrison

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Alexander
Fiske-Harrison

Description de cette image, également commentée ci-après

Alexander Fiske-Harrison

Activités écrivain, aficionado, torero amateur, philosophe
Naissance 22 juillet 1976 (38 ans)
Londres, Grande-Bretagne
Langue d'écriture Anglais
Genres Théâtre, articles de presse, livres de références

Œuvres principales

  • Olé: Capturing The Passion Of Bullfighters And Aficionados In The 21st Century (2013)
  • The Bull and The Ban - Exploring the Catalan Ban on Bullfighting (2012)
  • Into the arena, the world of spanish bullfight
  • Running The Bulls With Hemingway & Other Pamplona Tales

Alexander Rupert Fiske-Harrison né le 22 juillet 1976, à Londres est un écrivain et un acteur anglais qui a produit des pièces pour le théâtre The Pendulum de Londres où il a également été comédien[1]. Le journal The Times l'a surnommé « le matador-philosophe[2] » car il a fait des recherches théoriques sur la tauromachie mais aussi pratiques sur la corrida. Il a publié un livre sur le sujet Dans l'arène, le monde de la corrida espagnole[3] qui a été sélectionné pour le prix William Hill du livre sportif de l'année 2011. La presse anglaise et espagnole a publié de nombreux articles sur lui[4].

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un banquier de la Cité de Londres[5], il est issu d'une très anciennes famille anglaise selon le site officiel des Fiske-Harrison[6].La presse espagnole s'est beaucoup fait l'écho de ce gentleman qui entre dans l'arène[7]. Après des études à Oxford et Londres en biologie et en philosophie il a publié des articles a dans le Sunday Times[8], le New York times[9], le Financial Times[10], et divers magazines: GQ[11], The Spectator. Il est aussi apparu à la télévision américaineCNN[12] et anglaise, la BBC. On l'a vu sur Al-Jazeera, National Public Radio des États-Unis[13] et Australian Broadcasting Corporation[14].

Le coureur de taureaux[modifier | modifier le code]

Il a eu pour professeur de tauromachie le matador amateur, Adolfo Suárez Illana, fils de l'ancien président d'Espagne. Il a également appris de ses amis Juan José Padilla, Cayetano Rivera Ordóñez et Eduardo Dávila Miura[15] Il a fait une apparition remarquée en tuant un toro bravo de hierro (fer) de Saltillo de Moreno de la Cova au cours d'une tienta devant le mundillo des toreros et des ganaderos de Séville et de Ronda. Il a déclaré au journal ABC Sevilla, qu'il y avait une certaine hypocrisie vis-à-vis de la corrida Angleterre, sachant qu'on y sacrifie plus de (es) 850 millones de pollos (850 millions de poulets) pour manger[16].

Pour répondre aux protestations de Animal Welfare et de Animal Rights, le Daily Mail a précisé qu'Alexander « avait prix goût à ce spectacle macabre, et ce qui faisait le succès de son livre était précisément qu'il avait gardé aussi un certain dégoût pour cela[17] » En 2011, la presse a beaucoup glosé sur le livre d'Alexander, du Financial Times aux revues littéraires, et jusqu'en 2013[18]

Alexander Fiske-Harrison a donné des conférences sur la tauromachie à l' Université de Séville (en espagnol)[19], à l'Université d'Oxford présenté la culture du taureau à l' Ambassadeur du Royaume d'Espagne au Royaume-Uni, Federico Trillo, dans le Reform Club à Londres[20], et il a reçu un prix pour la publication d'un ouvrage sur les encierros de Cuéllar, un village au Castille-et-León où les encierros sont une des plus anciennes tradition d'Espagne[21]. Il fait partie d'une équipe des coureurs du monde, qui participent à l'encierro des Fêtes de San Fermín à Pampelune[22].

Fiske-Harrison a également participé à plusieurs anthologies sur le monde du taureau, Olé: Capturing The Passion Of Bullfighters And Aficionados In The 21st Century (Olé, comprendre la passion des toreros et des aficionados au XXIe siècle et Courir les taureaux avec Hemingway et autres histoires de Pampelune [23]

Galerie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :