Alex Rider

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne la série. Pour le personnage, voir Alex Rider (personnage).
Les Aventures d’Alex Rider
Auteur Anthony Horowitz
Genre Espionnage
Pays d'origine Royaume-Uni
Date de parution originale 4 septembre 2000
Traducteur Annick Le Goyat
Éditeur Hachette Livre
Type de média Livre
Nintendo DS
Game Boy Advance
DVD
Série Stormbreaker
Pointe blanche
Skeleton Key
Jeu de tueur
Scorpia
Arkange
Snakehead
Les Larmes du crocodile
Le Réveil de Scorpia
Roulette russe

Les Aventures d’Alex Rider, plus couramment appelé Alex Rider, est une série d’espionnage créée par Anthony Horowitz sur un jeune espion nommé Alex Rider. La série vise principalement les adolescents. Dix romans ont été publiés à ce jour, ainsi que trois romans graphiques, deux nouvelles et deux livres « spéciaux ». Le premier roman, Stormbreaker, a été publié en 2001 en France et adapté au cinéma en 2006. Des figurines à l’effigie des acteurs du film ont également été mis en vente, avec Alex Rider, Herod Sayle et Yassen Gregorovich[1]. Un jeu vidéo est sorti en 2006, basé sur le film.

Présentation[modifier | modifier le code]

Le premier des tomes commence avec Alex Rider, un orphelin de quatorze ans, du même nom que la série, qui apprend que son tuteur légal et oncle, Ian Rider, est mort dans un prétendu accident de voiture. Intrigué par les circonstances de la mort de son oncle, Alex décide d’en savoir plus et apprend qu'Ian a été tué alors qu’il travaillait pour le MI6. Le MI6 recrute Alex, qui se rend compte que lors de ses vacances avec Ian, des vacances qu'il appelait des « vacances aventure » étaient en fait destinées à le former à ce métier qu'est agent secret et le place dans un camp d’entraînement au SAS dans le Brecon Beacons, avant de l’envoyer continuer l’enquête de son oncle sur Herod Sayle, un homme d’affaires libanais. Terminant sa mission avec succès, le MI6 va continuer à trouver des moyens de faire chanter Alex pour qu’il continue à travailler pour eux. Le MI6 continue d’insister qu’ils veulent simplement se servir de ses facultés de déductions, mais Alex en apprend souvent trop et doit se battre pour se sortir d’affaire. Pendant ses missions, Alex découvre que de nombreux membres de sa famille ont travaillé pour le MI6, à savoir, son père, son oncle, et son parrain. Alex a également travaillé pour la CIA et l’ASIS.

Alan Blunt, à la tête des opérations spéciales du MI6, et son assistante Mrs Jones apparaissent souvent pour donner des instructions à Alex. Pour l'équiper en gadgets et outils, Mr Smitthers.

La série est similaire à James Bond d’une certaine manière, puisque les agents du MI6 sont également des personnages principaux. L’un des principaux antagonistes dans la série est l’organisation SCORPIA (acronyme de sabotage, corruption, intelligence et assassinat), similaire à SPECTRE dans James Bond, et Alex est souvent équipé de nombreux gadgets fournis par le MI6 (par exemple une Montre avec un mouchard GPS pour le retrouver où qu'il soit, des pièces de monnaie explosives ou encore une game boy qui permet d'écouter les conversations à distance ou un vélo avec un siège éjectable, une pompe fumigène, un guidon contenant deux missiles thermoguidés...). De plus, Robbie Coltrane, l'acteur jouant le rôle du premier ministre anglais dans le film a aussi joué dans plusieurs James Bond

Dans le quatrième tome, Jeu de tueur, Alex pense que le célèbre Damian Cray prévoit quelque chose de mal, mais le MI6 refuse de l’aider, et il enquête par ses propres moyens. Dans Scorpia, le cinquième tome, Alex veut se venger du MI6 car il croit qu'ils ont tué son père, et se met à travailler volontiers pour l’organisation Scorpia, avant de déchanter[2].

Distributions[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Pour l’instant, dix tomes sont sortis.

  1. Stormbreaker (4 septembre 2000)
  2. Pointe blanche (3 septembre 2001)
  3. Skeleton Key (8 juillet 2002)
  4. Jeu de tueur (7 avril 2003)
  5. Scorpia (1er avril 2004)
  6. Arkange (1er avril 2005)
  7. Snakehead (31 octobre 2007)
  8. Les Larmes du crocodile (16 juin 2010)
  9. Le Réveil de Scorpia (1er juin 2011)
  10. Roulette russe (1er novembre 2013)

Romans graphiques[modifier | modifier le code]

  • Stormbreaker (juillet 2006)
  • Pointe blanche (septembre 2007)
  • Skeleton Key (septembre 2009)

Livres « bonus »[modifier | modifier le code]

  • Les Gadgets (17 octobre 2005)
  • Les dossiers des missions (6 octobre 2008)

Nouvelles[modifier | modifier le code]

Anthony Horowitz a écrit cinq nouvelles qui racontent chacune une aventure très brève d’Alex Rider. Ces nouvelles ne sont disponibles qu’en anglais.

  • Secret Weapon (Litt. Arme secrète; 9 février 2003) Cette première nouvelle se passe après Pointe Blanche (le second tome). Lors d’une visite d’un musée sur les armes avec sa classe, Alex est sur le point de se faire tuer par Skoda, un dealer en quête de revanche que le jeune espion a « maltraité » au début du second tome, lorsque la prof d’Alex (une jeune et élégante remplaçante) le sauve de justesse : elle travaille pour le MI-6. Ceux-ci l’ont envoyée à Brookland (lycée d’Alex) pour garder un œil sur l’adolescent. En effet, le Secret Intelligence Service savait que Skoda s’était enfui de prison…
  • Christmas at Gunpoint (1er janvier 2007) Cette deuxième nouvelle a été publiée dans le Sunday Mail, un journal britannique. Elle raconte les vacances au ski d’Alex aux États-Unis avec Ian Rider, alors qu’Alex n’était pas encore un agent secret.
  • Incident in Nice (Litt. Incident à Nice ; 9 novembre 2009) Cette troisième nouvelle a lieu entre les livres « pointe blanche » et « skeleton key » et met en scène Alex et un de ses amis en France, et plus particulièrement à Nice. Alex décide de se faire tracter dans les airs dans une sorte de parachute tirée par un bateau, et va encore une fois échapper à la mort et sauver en même temps les baigneurs niçois. En effet, la personne qui devait à l'origine tirer Alex en bateau est victime d'un malaise en mer et manque de s'échouer sur les côtes. Heureusement, Alex est là, et grâce à lui, personne n'est blessé !

Films[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.amazon.co.uk/s?ie=UTF8&search-type=ss&index=toys-uk&field-keywords=Jazwares%20Inc
  2. Résumés

Liens externes[modifier | modifier le code]