Aleurode

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les aleurodes ou mouches blanches (Aleyrodoidea), forment une super-famille d'insectes de l'ordre des hémiptères.

Ces insectes minuscules (les adultes ont de 1 à 3 mm de long) sont très polyphages et s'attaquent à des centaines d'espèces végétales cultivées ou non, aussi bien en plein champ dans les régions chaudes que dans les serres dans les régions plus froides. Ils apprécient particulièrement la chélidoine, les fuchsias, les Cucurbitacées, les Solanacées (aubergines, tomates et brugmansias).

Ils causent des dommages importants dans de nombreuses cultures, notamment de plantes potagères, tant par les dégâts directs qu'il provoquent en se nourrissant sur les plantes, qu'en transmettant des maladies virales. Les aleurodes sont les vecteurs de plus d'une centaine d'espèces de virus phytopathogènes des genres Begomovirus, Crinivirus, Carlavirus et Ipomovirus[1].

Les aleurodes les plus connues sont l'aleurode des serres (Trialeurodes vaporariorum), l'aleurode du tabac (Bemisia tabaci) et l’aleurode floconneux des Citrus (Aleurothrixus floccosus).

Seule famille d'aleurodes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Plant Viruses Transmitted by Whiteflies », sur Springerlink, European Journal of Plant Pathology -Volume 109, Number 3, 195-219, doi: 10.1023/A:1022846630513 (consulté le 24 octobre 2010)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien interne[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :